Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 26.07.2011 08h44
Toujours pas d'accord sur le plafond de la dette aux États-Unis : député

Démocrates et républicains ne sont toujours pas parvenus à un accord sur le relèvement de la limite d'emprunt du gouvernement américain, 11 jours seulement avant l'échéance à laquelle le gouvernement fédéral risque la faillite, a déclaré vendredi le président de la Chambre des Représentants John Boehner.

« Il n'y a pas d'accord. Il n'y a pas d'arrangement en privé » avec les démocrates, a déclaré M. Boehner lors d'une conférence de presse au Capitole alors que le Sénat votait une loi présentée par les députés républicains, majoritaires à la chambre basse, et intitulée « cap, cut and balance » (CCB ; plafonner, réduire et équilibrer) sur les modalités d'un relèvement du plafond de dette du gouvernement.

La Chambre des Représentants a « fait son travail », et c'est maintenant au tour du Sénat d'agir, a dit M. Boehner.

Les experts estiment que la loi CCB sera bloquée au Sénat, où les démocrates détiennent, de peu, la majorité.

La limite d'emprunt du gouvernement américain, actuellement de 14 290 milliards de dollars, a été atteinte le 16 mai de cette année. Le département du Trésor américain a déclaré que le pays serait en faillite si un accord n'était pas conclu pour relever cette limite d'ici au 2 août.

Les républicains ont refusé de discuter d'un accord de réduction de la dette qui implique d'augmenter les impôts, tandis que les démocrates rejettent tout accord qui s'appuierait uniquement sur une baisse des dépenses.

M. Obama a présenté un accord de réduction du déficit de 4 000 milliards de dollars comprenant certaines augmentations d' impôts pour accroître les recettes et des réductions des dépenses sur certains programmes d'aide sociale. Toutefois, les républicains ont rejeté cet accord, insistant pour refuser toute augmentation des charges des contribuables américains, y compris des plus riches.

De nombreux analystes pensent que les deux parties finiront par arriver à un compromis, tout en prédisant qu'aucun accord réel ne sera conclu jusqu'à la dernière minute.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La "force de dissuasion de l'Internet" est un jeu dangereux
La Chine s'engage à renforcer la coopération avec le Cameroun
Les relations militaires sino-américaines progressent
Ces superstars du sport qui améliorent l'image de la Chine
La curieuse morale de certains medias occidentaux