Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 19.07.2011 15h27
L'Iran menace de cesser l'approvisionnement en pétrole brut à l'Inde si elle ne paie pas

Un responsable iranien du pétrole a déclaré que l'Iran pourrait cesser probablement les exportations de brut vers l'Inde à compter du mois d'août si le problème de paiement n'est pas résolu, a rapporté lundi l'agence de presse semi-officielle Fars.

L'officiel, ayant requis l'anonymat, a confié à Fars qu'aucune autorisation d'exportation de brut aux raffineries indiennes n'a été délivrée en août par le ministère du Pétrole iranien.

Par conséquent, il est plus probable que, si le problème de paiement n'est pas résolu, l'Iran n'exportera pas de brut vers l'Inde, a déclaré le responsable, ajoutant que les raffineries indiennes devraient alors chercher d'autres sources et d'autres pays pour répondre à leurs besoins en brut par jour.

Plus tôt dans le mois, l'Iran a menacé de stopper l'approvisionnement en pétrole brut à l'Inde à partir du mois d'août si New Delhi faisait défaut de paiement des neuf milliards de dollars américains pour les importations du pétrole iranien. Car New Delhi compte maintenant sept mois d'arriérés.

Selon les informations locales, l'Inde a reçu environ 400 000 barils par jour de pétrole brut à crédit de la part de l'Iran depuis la fin de décembre de l'année dernière.

Sous la pression des Etats-Unis, la Reserve Bank of India a abandonné un système de paiement en vigueur depuis longtemps qui consistait à utiliser un système d'épuration des dettes géré par les banques centrales régionales, mais depuis lors, le gouvernement indien n'a pas réussi à trouver un mécanisme alternatif.

L'Inde et les autres clients du brut iranien sont sous la pression des Etats-Unis pour réduire les transactions pétrolières avec l'Iran et sous le coup des pressions, les mécanismes de paiement actuels pour épurer les dettes font face à de sérieux problèmes.

L'Iran est le deuxième fournisseur de brut de l'Inde, derrière l'Arabie Saoudite, et satisfait 12 % de ses besoins annuels en pétrole.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Tibet lance sa première autoroute
Chine : fin de la construction de la première entreprise de traitement des eaux usées à Lhassa
Les relations militaires sino-américaines progressent
Ces superstars du sport qui améliorent l'image de la Chine
La curieuse morale de certains medias occidentaux