Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 18.07.2011 08h43
L'Australie reconnaît le Conseil national de transition de la Libye

L'Australie s'est joint samedi à une trentaine d'autres pays pour reconnaître le Conseil national de transition (NTC) en tant qu'autorité légitime de la Libye.

Lors d'une réunion du Groupe de contact sur la Libye à Istanbul, en Turquie, les représentants des puissances occidentales et des pays régionaux ont appelé le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi à "renoncer au pouvoir" et ils ont décidé de reconnaître le NTC comme autorité légitime nationale.

Le ministre australien des Affaires étrangères, Kevin Rudd, qui a participé à la réunion, a indiqué que le NTC serait reconnu à cette occasion.

"En attendant la mise en oeuvre d'une autorité par intérim, l'Australie et les autres (pays, ndrl) reconnaîtront le NTC comme autorités légitime de la Libye", a affirmé M. Rudd dans un communiqué publié samedi.

"L'Australie et les autres amis internationaux de la Libye reconnaissent les exploits remportés par le NTC pour préparer la Libye à la sécurité et aux progrès de l'ère post-Kadhafi et s'attaquer aux besoins d'urgence des Libyens concernant le soutien humanitaire et les services de base".

M. Rudd a fait remarquer que le NTC adoptait "des mesures concrètes" pour offrir une meilleure vie pour les Libyens.

"Ce n'est pas seulement un groupe qui représente les soi-disants rebelles, ou le mouvement de l'opposition", a-t-il ajouté.

Le Groupe de contact sur la Libye a été créé lors d'une conférence tenu le 29 mars à Londres, dans le but de donner une direction politique aux efforts déployés par la communauté internationale afin de résoudre la crise libyenne.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : fin de la construction de la première entreprise de traitement des eaux usées à Lhassa
La Chine a accompli tous les objectifs dans son Plan d'action sur les droits de l'homme (rapport d'évaluation)
La curieuse morale de certains medias occidentaux
Pour un monde à trois monnaies de réserve
Chine-Etats-Unis : les discussions franches sont constructives