Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 18.07.2011 08h26
France : la proposition de Mme Eva Joly de supprimer le défilé militaire du 14 juillet fait polémique

La proposition de la candidate écologique à l'élection présidentielle française de 2012, Eva Joly, de supprimer le traditionnel défilé militaire du 14 juillet et de le remplacer par un « défilé citoyen » a soulevé vendredi un tollé au sein de la classe politique française, toutes sensibilités confondues.

Mme Joly a déclaré jeudi, jour où plusieurs régiments de l' armée française ont défilé comme à l'accoutumée sur l'avenue des Champs-
Elysées, que « le temps est venu de supprimer les défilés militaires du 14 juillet parce que ça correspond à une autre période».

L'ancienne magistrate a dénoncé « cette France guerrière», après avoir assisté au passage de plusieurs chars et véhicules blindés ayant pris part à la cérémonie militaire.

«J'ai rêvé que nous puissions remplacer ce défilé par un défilé citoyen où nous verrions les enfants des écoles, où nous verrions les étudiants, où nous verrions aussi les seniors défiler dans le bonheur d'être ensemble, de fêter les valeurs qui nous réunissent », a-t-elle poursuivi.

Ces propos de Mme Joly ont suscité le rejet et l'indignation de nombreuses personnalités politiques françaises.

Le conseiller spécial du président français Nicolas Sarkozy, Henri Guaino (membre du parti majoritaire de droite, l'UMP), a ainsi qualifié de « pathétique » l'idée de la candidate écologique.

S'exprimant sur la radio nationale Europe 1, M. Guaino a déclaré : « Dire ce qu'elle a dit, c'est pour moi profondément une insulte à tous ceux qui, depuis des siècles, meurent pour ce pays ».

Il a ainsi été reproché à Mme Joly son « pacifisme béat » ( Jacques Myard, député UMP) et sa « naïveté absurde » (Guy Tessier, président UMP de la commission de la Défense de l'Assemblée générale). M. Tessier a, en outre, déclaré sur la radio France Info être « consterné qu'il puisse encore exister des anti-France ».

Depuis la Côte d'Ivoire, où il se trouve actuellement en déplacement, le Premier ministre français François Fillon a, pour sa part, jugé que « cette dame n'a pas une culture très ancienne des traditions françaises, des valeurs françaises, de l'histoire française ».

Cette méconnaissance de la civilisation française lui a également été reprochée par la candidate du Front National ( extrême droite), Marine Le Pen.

Mme Le Pen a ainsi estimé sur la radio française RTL que « Mme Joly ne comprend strictement rien au lien extrêmement profond qui existe entre le peuple français et son armée », ajoutant que cette incompréhension découlerait « peut-être » de sa naissance en Norvège.

Les origines de la candidate des Verts lui ont valu un commentaire acerbe de la part du député UMP Lionel Tardy, sur son compte Twitter, qui lui a suggéré de « retourner en Norvège ».

Bien que moins virulents dans leurs propos, les socialistes français ont, aux aussi, été unanimes dans leur opposition à l' idée de Mme Joly.

Candidat à la primaire socialiste pour l'élection présidentielle de 2012, Manuel Valls (PS, gauche) a considéré sur Twitter que « tout cela n'est pas très sérieux ».

Quant à Ségolène Royal, elle aussi en lice à la primaire du PS, a déclaré sur France Info, que « ce serait une très mauvaise idée que de remettre en cause nos traditions ».

«Toutes les formes de polémique sur les rites de la République ne sont pas souhaitables», a-t-elle souligné. Toujours sur France Info, le premier secrétaire du Parti socialiste français, Harlem Désir, a, pour sa part, décrit le défilé militaire du 14 juillet comme « un grand moment de rencontre entre la défense nationale et les citoyens », rappelant que la France vient de perdre six de ses soldats sur le front afghan en 48 heures cette semaine.

Eva Joly est élu mardi dernier, lors du second tour de la primaire d'EELV (Europe Ecologie les Verts), candidate des écologistes à l'élection présidentielle de 2012 avec 58,16% des voix.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : fin de la construction de la première entreprise de traitement des eaux usées à Lhassa
La Chine a accompli tous les objectifs dans son Plan d'action sur les droits de l'homme (rapport d'évaluation)
La curieuse morale de certains medias occidentaux
Pour un monde à trois monnaies de réserve
Chine-Etats-Unis : les discussions franches sont constructives