Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 15.07.2011 16h16
Un influent chef religieux iranien exprime son "soutien" à Ahmadinejad

L'influent chef religieux iranien, l'Ayatollah Mesbah Yazdi, a déclaré jeudi qu'il soutient toujours le président Mahmoud Ahmadinejad.

Les remarques du dirigeant religieux surviennent alors que d'âpres controverses sur certaines questions politiques dans le pays ont éclaté ces derniers mois entre les rivaux iraniens conservateurs, à savoir, le parlement et certains dignitaires religieux influents d'une part et le gouvernement iranien d'autre part.

Des responsables iraniens, y compris d'éminents législateurs, ont accusé deux principaux alliés d'Ahmadinejad, Rahim-Mashaei et Hamid Baqaei, d'implication dans plusieurs cas de corruption financière et économique. Ils ont également critiqué les positions politiques des deux alliés d'Ahmadinejad sur le plan national et international.

La justice Iranienne a arrêté certains responsables gouvernementaux dans le cadre de la lutte contre les "courant ", un terme utilisé pour désigner Esfandiar Rahim-Mashaei et son entourage.

L'ayatollah Mesbah Yazdi a déclaré aux journalistes dans la ville du nord de Mashhad jeudi avoir soutenu par le passé M. Ahmadinejad face à ses rivaux.

"Mon soutien à Ahmadinejad a été une confirmation de ses slogans et des principes de la Révolution islamique," a-t-il déclaré.

"J'ai encore foi en Ahmadinejad et (je) le soutiens", a-t-il ajouté.

Toutefois, Mesbah Yazdi, qui est également membre de l'Assemblée des experts et un éminent spécialiste du Séminaire de Qom, a réitéré ses observations antérieures sur le "courant déviant" mercredi, affirmant que leurs actions pouraient finalement affaiblir l'islam et le système islamique.

Les positions politiques et culturelles controversées de Rahim-Mashaei ont mis en colère les parlementaires influents et religieux du pays. Il a été chef du centre présidentiel du 30 juillet 2009 au 9 avril 2011.

Depuis avril, Baqaei a été nommé l'adjoint administratif et chef du centre présidentiel en Iran.

Plus tôt ce mois, le centre présidentiel iranien a annoncé que les accusations portées contre Rahim-Mashaei et Baqaei sont de "purs mensonges".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine a accompli tous les objectifs dans son Plan d'action sur les droits de l'homme (rapport d'évaluation)
Entretiens entre de hauts officiers militaires chinois et américain à Beijing
La curieuse morale de certains medias occidentaux
Pour un monde à trois monnaies de réserve
Chine-Etats-Unis : les discussions franches sont constructives