Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 13.07.2011 15h53
Le président Obama appelé à enquêter sur des allégations d'abus contre des détenus sous l'administration Bush

Un groupe de défense des droits de l'Homme a demandé mardi au président américain Barack Obama d'ordonner une enquête judiciaire sur des allégations concernant des abus commis à l'encontre de prisonniers avec l'autorisation de l'ancien président américain George W. Bush et d'autres responsables américains.

Dans un rapport de 107 pages, publié sous le titre "Les tortures pratiquées : l'administration Bush et les mauvais traitements des détenus", l'organisation de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch (HRW) indique que l'évidence accablante des tortures pratiquées par l'administration Bush oblige Obama à donner un tel ordre.

"Il y a des raisons solides pour enquêter sur Bush, Cheney (ancien vice-président), Rumsfeld (ancien secrétaire à la Défense) et George Tenet (ancien directeur de la CIA) pour tortures autorisées et crimes de guerre", a déclaré Kenneth Roth, directeur exécutif de la HRW. "Le président Obama a placé ces cas de tortures sous le signe d'un choix politique malheureux plutôt qu'un crime", s'est-il indigné.

L'Administration Bush -- en particulier la CIA -- est sous les feux de critiques pour avoir maltraité des prisonniers et commis des abus à leur encontre après les attentats du 11 septembre 2001.

Le document en question montre que la CIA a recouru à des "techniques sophistiquées" à différents degrés, y compris des changements de température extrême, des privations de sommeil et le "supplice de la noyade" au cours de l'interrogatoire de certains détenus.

"Les Etats-Unis ont une obligation légale d'enquêter sur ces crimes", a martelé M. Roth, ajoutant que si les Etats-Unis ne le faisaient pas, "d'autres pays le feront".

L'Organisation de défense des droits de l'Homme a critiqué le département de la Justice pour les limites de son action dans l'investigation sur les abus probables perpétrés contre des prisonniers.

"En octobre 2009, le procureur général Eric Holder a ordonné à son assistant John Durham de procéder à une enquête sur les abus contre les prisonniers, mais il a limité l'enquête sur les actes "non autorisés". Cela signifie que l'enquête ne concerne pas les pratiques de torture, telles

que le "supplice de la noyade" et d'autres traitements que l'administration Bush aurait fait subir aux prisonniers, même si ces pratiques violent les lois américaines et le droit international", a-t-il souligné.

Le département de la Justice a clos, en juin, son enquête préliminaire sur le sujet, concluant qu'une enquête criminelle n'était nécessaire que sur le décès de deux personnes en détention provisoire.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Maintenir la stabilité des prix à la consommation représente une des premières priorités, PM
La Chine reconnaît l'indépendance du Sud-Soudan
Les Etats-Unis « ne prendront pas parti » en Mer de Chine Méridionale
L'exploitation commune est le premier choix stratégique pour la Chine et le Vietnam sur le problème de la Mer de Chine méridionale
China Mobile accentue la pression sur Unicom