Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 12.07.2011 13h19
Les forces américaines face à des insurgés chiites en Irak (Panetta)

Le secrétaire américain à la Défense, Leon Panetta, a déclaré lundi que les troupes américaines en Irak ont mené des attaques contre une milice chiite irakienne soutenue par l'Iran, a rapporté la télévision officielle irakienne.

"Les forces des États-Unis ont mené une opération conjointe avec les Irakiens, ainsi que des missions unilatérales contre les groupes armés", a rapporté la télévision d'Etat irakienne en citant les propos de M. Panetta lors d'une réunion avec un petit groupe de soldats américains dans une base militaire.

M. Panetta a déclaré que le principal problème en Irak est la sécurité, en particulier le rôle de l'Iran dans la fourniture des armes aux groupes armés, exhortant le gouvernement irakien et les forces de sécurité à affronter de tels groupes et à augmenter la pression sur l'Iran pour qu'il ne s'engage pas dans ce genre de comportement, a indiqué la chaîne.

Plus tôt lundi, trois roquettes Katioucha ont frappé la Zone verte de Bagdad, qui abrite certains des bureaux du gouvernement irakien et l'ambassade américaine, sans faire des dégâts, selon une source policière.

Les roquettes ont été tirées depuis le quartier majoritairement chiite de Zaafaraniyah dans le sud de Bagdad, a précisé la source.

Le quartier Zaafaraniyah est aussi un bastion de la milice fidèle au dirigeant chiite Moqtada al-Sadr, qui est opposé à la présence des troupes américaines dans le pays.

Les tirs de roquettes sont survenus alors que Panetta est arrivé dimanche à Bagdad dans le cadre de sa première visite comme secrétaire américain à la Défense. Il devrait rencontrer les commandants militaires américains en Irak et tenir des pourparlers tard lundi avec de hauts responsables irakiens pour savoir si certaines troupes américaines resteront en Irak après l'échéance de la fin de 2011.

Bagdad et Washington sont en débat sur la question de savoir si les troupes américaines ont besoin de prolonger leur présence en Irak au-delà de l'échéance de 2011.

Au milieu de 2010, les troupes américaines en Irak ont été réduites à moins de 50 000 soldats. Washington avait alors déclaré que le reste des troupes américaines en Irak mènera des missions d'appui et de formation.

Les forces armées américaines vont se retirer complètement d'Irak d'ici la fin de 2011, selon le pacte de sécurité appelé l'Accord sur le statut des forces (SOFA), qui a été signé fin 2008 entre Bagdad et Washington.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine reconnaît l'indépendance du Sud-Soudan
La Chine mettra en place son système de médecins généralistes avant 2020
Les Etats-Unis « ne prendront pas parti » en Mer de Chine Méridionale
L'exploitation commune est le premier choix stratégique pour la Chine et le Vietnam sur le problème de la Mer de Chine méridionale
China Mobile accentue la pression sur Unicom