Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 11.07.2011 16h45
Fermeture de l'hebdomadaire britannique "News of The World"

Le 10 juillet a marqué la publication du dernier numéro de "News of The World", l'hebdomadaire britannique le plus vendu en fin de semaine.

Fondé il y a 168 ans, l'hebdomadaire a été obligé de fermer, à cause d'un scandale d'écoutes téléphoniques.

Le 9 juillet, le gouvernement britannique a ordonné la cessation de l'achat de BSkyB par "News Corporation" dirigée par Rupert Murdoch.

"News Corporation" a une valeur totale de marché de 46 milliards de dollars, tandis que la valeur de l'hebdomadaire "News of The world" n'était que de 650 millions de dollars. La fermeture de l'hebdomadaire vise évidemment à sauver la transaction avec la société BSkyB.

Selon l'Agence de presse américaine Bloomberg citant des sources sûres, Rupert Murdoch, 80 ans, est allé à Londres à cet effet et consoler en même temps les plus de 200 travailleurs de l'hebdomadaire "News of The World".

La fermeture de l'hebdomadaire pourrait ne pas mettre fin au scandale, mais pourrait susciter un nouveau développement de l'affaire. Selon des analystes, les écoutes téléphoniques seraient probablement très fréquentes chez des journaux relevant de "News Corporation". Le Parti travailliste ayant à sa tête Ed Miliband n'a cessé d'exercer des pressions sur le Premier ministre Cameron, demandant de mener une enquête à fond sur les écoutes. Les politiciens, qui sont mécontents des journaux de "News Corporation", ont aussi déclaré que seul un jugement équitable prononcé contre ces responsables pourra marquer la fin de l'affaire.

Le scandale des écoutes téléphoniques montre que de petits journaux maintenaient des relations étroites avec la police. Plusieurs rédacteurs de "News of The World" ont payé la police pour acheter des informations, la somme la plus importante a atteint 6 chiffres.

La mise au jour de ce scandale signifie que l'influence de M. Murdoch sur les milieux politiques britanniques pourrait s'affaiblir.

Outre l'hebdomadaire "News of The World" qui a fermé, "News Corporation" place encore sous son contrôle trois autres journaux : "The Sun", "The Times" et "The Sunday Times". Rupert Murdoch s'est efforcé de protéger Madame Rebekah Brooks, directrice générale de "News International".

Selon un professeur de journalisme à la Kingston University, le maintien de Madame Rebekah Brooks à son poste de « News International » vise en fait à protéger James Murdoch, fils de Rupert Murdoch, considéré comme successeur du géant des médias britanniques.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine reconnaît l'indépendance du Sud-Soudan
La Chine mettra en place son système de médecins généralistes avant 2020
China Mobile accentue la pression sur Unicom
Les compagnies aériennes prêtes à affronter la menace du train à grande vitesse
Comment résoudre le problème de la Mer de Chine Méridionale