Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 07.07.2011 08h22
Pakistan : Vingt morts dans une nouvelle vague de violences à Karachi

Cinq corps criblés de balles ont été découverts mercredi matin dans un bus à Karachi, ville portuaire du Pakistan, portant à 20 le bilan d'une nouvelle vague de violences des deux derniers jours dans la ville, a déclaré la police locale.

La police a annoncé avoir retrouvé mercredi matin les cinq corps criblés de balles dans un bus stationné dans la zone de Gulshan-el-Iqbal de Karachi.

Les cinq victimes ont été enlevées mardi soir par des hommes non identifiés et ont été abattues mercredi matin. Les corps ont été transportés à l'hôpital pour autopsie et identification, selon des sources.

Mardi, Karachi a témoigné les incidents de violence les plus sanglantes depuis des mois, dix personnes ayant été tuées et 29 autres blessées dans le district d'Orangi.

Plusieurs autres personnes ont été tuées dans des fusillades survenues dans la nuit de mardi à mercredi dans la ville. Les tensions se sont propagées vers d'autres parties de la ville où plusieurs véhicules ont été incendiés par des hommes armés.

Des groupes ethniques rivaux se renvoyent la responsabilité des attaques alors que la police a confirmé que des gangs criminels en étaient à l'origine..

Le Mouvement Muttahida Qaumi (MQM), le groupe ethnique qui représente les habitants de langue ourdou à Karachi, a lancé des appels aux attaques, si les violences et les "meurtres ciblés" visant ses activistes et partisans ne s'arrêtent pas.

Le parti national Awami (ANP), le groupe ethnique qui représente les habitants de langue pachtoune, a appelé à une opération militaire destinée à faire disparaître toutes armes dans la ville. Selon un responsable de l'ANP, le sénateur Haji Adeel, la police et les groupes paramilitaires "les Rangers" ont échoué à faire cesser les violences et il faudrait que l'armée restaure la paix de la ville.

La Commission pakistanaise des Droits de l'Homme a révélé dans un rapport publié mardi qu'au total 1138 personnes avaient été tuées depuis ces six derniers mois à Karachi.

Selon la police locale, les attaques violentes ont repris du terrain après qu'un chef local de l'ANP, Rahim Khan Swati, eut été blessé dans un attentat.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wu Bangguo appelle à l'application complète de la Loi sur les contrats de travail
La Chine demande le retrait immédiat des bateaux de pêche japonais des eaux des îles de Diaoyu
A la recherche des raisons expliquant le succès du PCC
Pas de conditions politiques préalables pour l'aide de la Chine à l'Afrique
Le "phénomène du PCC" enrichit l'histoire humaine (COMMENTAIRE)