Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 07.07.2011 08h21
Neuf policiers blessés dans une attaque dans le Cachemire indien

Neuf policiers indiens ont été blessés mercredi, dont quatre grièvement, dans une attaque survenue dans le Cachemire indien, a annoncé la police.

L'attentat s'est produit mercredi matin dans une station de police de la ville de Sopore, située environ à 50 km au nord-ouest de Srinagar, capitale d'été du Cachemire indien.

"Neuf policiers ont été blessés aujourd'hui dans un attentat mené par des militants dans la ville de Sopore", a indiqué un policier de la ville. "Les blessés ont été immédiatement hospitalisés pour y recevoir des soins médicaux et les blessés graves ont été transférés à l'hôpital de Srinagar".

Selon les premiers compte-rendus, des militants ont d'abord lancé une grenade sur la station de police, qui a atterri dans ses locaux sans provoquer de dégâts. Et lorsque les policiers en sont sortis, un engin explosif artisanal à proximité a été déclenché, blessant au moins neuf d'entre eux.

"Deux explosions ont eu lieu et nous essayons d'en déterminer les circonstances", a déclaré un porte-parole de la police de Srinagar.

Aucun groupe de militants n'a, jusqu'à présent, revendiqué l'attentat.

La ville de Sopore est considérée comme étant un bastion du militantisme dans le Cachemire indien. Le mois dernier, une attaque à la grenade a touché la même station de police, blessant un policier et cinq civils.

Des militants organisent de manière récurrente des attentats contre l'armée et la police indiennes. Depuis 1989, une guérilla fait rage entre les militants et les troupes indiennes stationnées dans la région.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wu Bangguo appelle à l'application complète de la Loi sur les contrats de travail
La Chine demande le retrait immédiat des bateaux de pêche japonais des eaux des îles de Diaoyu
A la recherche des raisons expliquant le succès du PCC
Pas de conditions politiques préalables pour l'aide de la Chine à l'Afrique
Le "phénomène du PCC" enrichit l'histoire humaine (COMMENTAIRE)