Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 06.07.2011 13h24
Japon: le gouvernement d'accord sur le budget supplémentaire pour la reconstruction

Le gouvernement japonais a approuvé mardi un second projet de budget supplémentaire de deux mille milliards de yens (24,6 milliards de dollars américains) pour l'année fiscale 2011, destiné à financer les initiatives de restauration et de reconstruction après le séisme et le tsunami du 11 mars qui ont dévasté les régions de l'est et du nord-est du Japon.

"Nous avons créé le second budget pour financer des projets qui ne sont pas couverts par le premier budget mais qui doivent être entrepris le plus rapidement possible", a déclaré le ministre des Finances, Yoshihiko Noda, aux journalistes mardi.

A cause de la crise nucléaire du Japon, la pire après la catastrophe de Tchernobyl en 1986, le gouvernement versera pendant 30 ans aux personnes exposées aux radiations 275 milliards de yens, qui seront mis de côté pour couvrir les coûts liés au nucléaire.

D'après la déclaration du gouvernement publiée mardi, outre les 800 milliards de yens qui seront alloués pour les initiatives de reconstruction et les 546 milliards de yens qui seront répartis entre les gouvernements locaux des zones souffrants toujours des catastrophes, le budget en projet sera également utilisé pour aider la Tokyo Electric Power Co. (TEPCO), opérateur de la centrale de Fukushima.

Le budget en projet et les projets de loi liés seront soumis au parlement le 15 juillet et pourraient être ratifiés le 22 juillet, selon des officiels. Mais le gouvernement n'émettra pas de nouvelles dettes pour soutenir le budget, et Naoto Kan, Premier ministre du Japon, devra obtenir l'approbation du parlement divisé sur l'utilisation des 1,45 mille milliards de yens provenant des fonds excédentaires de l'année dernière.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine demande le retrait immédiat des bateaux de pêche japonais des eaux des îles de Diaoyu
Le « Dragon » chinois descend vers 5 000 m de profondeur sous la mer
A la recherche des raisons expliquant le succès du PCC
Pas de conditions politiques préalables pour l'aide de la Chine à l'Afrique
Le "phénomène du PCC" enrichit l'histoire humaine (COMMENTAIRE)