Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 06.07.2011 08h30
Le Parlement européen favorable à la création d'une nouvelle agence européenne pour l'espace Schengen

Le Parlement européen a approuvé mardi la création d'une agence européenne responsable de la gestion du système d'information de Schengen (SIS II), du système d'information sur les visas (VIS), du système Eurodac ( base de données contenant les empreintes digitales de demandeurs d'asile) et d'autres systèmes informatiques dans l'espace Schengen.

L'agence devrait débuter ses activités en été 2012 et aura son siège à Tallinn, en Estonie, selon un communiqué de presse rendu publique par le Parlement européen, en session plénière depuis lundi à Strasbourg.

"L'Agence assurera le fonctionnement de ces systèmes d'information à grande échelle 24 h sur 24, garantissant un flux continu d'échange de données entre les Etats membres responsables de l'entrée des données dans les systèmes", a expliqué le rapporteur portugais du groupe du Parti populaire européen (PPE), Carlos Coelho. En vertu de l'accord conclu entre le Parlement et le Conseil européen, le siège de l'agence sera situé à Tallinn (Estonie). Toutefois, étant donné que les tâches relatives au développement technique et à la préparation de la gestion opérationnelle de SIS II et VIS ont été effectuées à Strasbourg (France) et qu'un site de secours pour ces systèmes informatiques a déjà été installé à Sankt Johann im Pongau (Autriche), la situation restera inchangée pour ces cas. SIS II a pour objectif de garantir un haut niveau de sécurité au sein de l'espace de liberté, de sécurité et de justice de l'Union européenne (UE), tout en préservant la sécurité et l'ordre publics.

VIS permet aux consulats et autres autorités compétentes d'échanger des informations sur les visas dans le but de faciliter la procédure de demande de visa, d'empêcher le "visa-shopping", de contribuer à la lutte contre la fraude, de faciliter les contrôles aux frontières extérieures, ainsi que d'aider à l'identification de ressortissants de pays tiers. Eurodac est un système d'information qui facilite la mise en place d'un mécanisme permettant de déterminer quel est l'Etat membre responsable de l'examen d'une demande d'asile introduite dans un des Etats membres de l'UE. Outre les systèmes SIS II, VIS et Eurodac, l'Agence sera également responsable de la gestion de tout autre système d'information qui pourrait être créé à l'avenir au sein de l'espace de liberté, de sécurité et de justice. Toutefois, toute intégration de nouveaux systèmes devra être soumise à la décision spécifique du Parlement et du Conseil européen.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine demande le retrait immédiat des bateaux de pêche japonais des eaux des îles de Diaoyu
Le « Dragon » chinois descend vers 5 000 m de profondeur sous la mer
A la recherche des raisons expliquant le succès du PCC
Pas de conditions politiques préalables pour l'aide de la Chine à l'Afrique
Le "phénomène du PCC" enrichit l'histoire humaine (COMMENTAIRE)