Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 01.07.2011 15h24
Chili : 100 000 étudiants réclament davantage d'investissements pour la réforme de l'éducation

Au total 100 000 lycéens et étudiants chiliens ont défilé jeudi dans les rues de la capitale Santiago pour demander au gouvernement d'investir davantage dans sa réforme de l'éducation.

Les étudiants ont marché le long de la principale avenue de la capitale et se sont arrêtés devant le Palais Moneda, siège du gouvernement.

Cette marche d'envergure, organisée par la Fédération des étudiants des universités et le Collège des professeurs, a rassemblé la majorité des lycéens et des étudiants ainsi qu'un certain nombre de professeurs et d'enseignants.

Les étudiants ont demandé au gouvernement d'accroître le budget destiné à l'éducation publique et de procéder à des réformes du système financier pour les étudiants issus de familles à bas revenu.

Quant aux professeurs, ils sont hantés par la crainte d'un processus de privatisation progressive de l'éducation publique.

Dans le même temps, les étudiants des écoles supérieures publiques ont réclamé la fermeture de toutes les écoles privées et ont demandé au ministère de l'éducation de prendre ce secteur en main.

Le président chilien Sebastian Pinera a avancé un plan de revitalisation de l'éducation, comprenant un soutien financier de 75 millions de dollars pour les universités publiques. Toutefois, les étudiants ont jugé cette manne insuffisante.

Des voix se sont élevées depuis avril pour une réforme éducative, tandis que des dizaines de milliers d'étudiants ont choisi de descendre dans les rues pour s'exprimer à travers le pays.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les dirigeants chinois assistent au gala de commémoration du 90e anniversaire du PCC
Ouverture de la première bourse des métaux précieux en Chine dans la province centrale du Hunan
Pourquoi la Chine a besoin d'une Union Européenne forte
Pour l'ordre en Mer de Chine Méridionale
Les Etats Unis sont responsables des tensions actuelles en Mer de Chine Méridionale