Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 30.06.2011 13h16
USA: Obama dit avoir respecté ses promesses quant à la mission en Libye

Le président américain Barack Obama a déclaré mercredi que son administration a respecté ses promesses d'une mission limitée en Libye, et que ceci n'enfreignait pas la loi de 1973 sur les pouvoirs de guerre.

Le président a réitéré la position selon laquelle il n'avait pas à demander l'approbation du Congrès pour cette mission.

Lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche, M. Obama a déclaré que son administration avait respecté ses promesses et n'avaient pas envoyé ses troupes terrestres en Libye. Il a ajouté que la partie américaine avait une mission étroite et que l'administration avait consulté le Congrès.

M. Obama s'est exprimé à ce propos car la Maison Blanche et le Congrès se mènent une guerre symbolique sur l'autorisation du Congrès au sujet de la mission. Il a accusé les politiques de Washington pour cette "agitation".

"Je me suis entretenu avec tous les membres du Congrès. Donc, beaucoup de cette agitation est politique", a déclaré M. Obama.

D'après la Constitution américaine, le Congrès a le droit de déclarer la guerre. La Loi de 1973 sur les pouvoirs de guerre interdit aux forces armées américaines de mener des actions militaires pendant plus de 60 jours, avec une période de retrait de 30 jours, sans l'autorisation de l'utilisation de la force militaire ou d'une déclaration de guerre. Les membres du Congrès demandent à l'administration Obama de demander l'approbation pour continuer de participer au conflit libyen.

Mais la Maison Blanche affirme que le rôle de soutien militaire américain en Libye ne répond pas au seuil fixé par la loi sur les pouvoirs de guerre, et ne requiert par conséquent aucune approbation du Congrès.

Mardi, le Comité des relations étrangères du Sénat a adopté une mesure qui autorisera l'administration à mener un engagement militaire "limité" en Libye. Un vote complet du Sénat est en cours. M. Obama a déclaré apprécier la mesure co-parrainée par les Sénateurs John McCain et John Kerry. Un projet de loi similaire n'a pas été adopté la semaine dernière à la Chambre des représentants, mais la Chambre n'a également pas réussi à réduire les fonds pour la mission.

Source: xinhua

Commentaire
mais ces americaine ses prennent pour ki,pour Dieu ou ki mais franchement les americains e...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine reconnaît l'indépendance du Sud-Soudan
La Chine mettra en place son système de médecins généralistes avant 2020
China Mobile accentue la pression sur Unicom
Les compagnies aériennes prêtes à affronter la menace du train à grande vitesse
Comment résoudre le problème de la Mer de Chine Méridionale