Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 22.06.2011 13h35
Les Etats-Unis imposent de nouvelles sanctions sur des entités libyennes

Les Etats-Unis ont pris des mesures mardi pour accntuer la pression sur le dirigeant libyen Mouammar Kaddhafi en imposant des nouvelles sanctions sur d'autres entités tout en levant les sanctions contre un haut représentant gouvernemental en rupture de bancs avec le dirigeant.

Dans une série de mesures, le Bureau de contrôle des avoirs extérieurs (OFAC) du département du Trésor a imposé des sanctions à trois banques étrangères à capitaux libyens et six autres sociétés détenues par le gouvernement libyen tout en levant les sanctions contre l'ancien ministre du Pétrole Choukri Mohammed Ghanem, qui a fait défection le mois dernier.

Le Trésor a accusé les trois banques -- Banque turco-arabe, une joint-venture d'actionnaires arabes et turcs; la Banque internationale d'Afrique du Nord basée en Tunisie, et la Banque commerciale d'Afrique du Nord basée au Liban -- d'implication dans des transactions commerciales avec leur banque mère -- la Banque étrangère arabe libyenne, déjà sous le coup des sanctions.

Les six nouvelles sociétés faisant l'objet de sanctions sont: General Company for Chemical Industries, General National Maritime Transport Company, Ghana Libya Arab Holding Company et ses branches Glahco Hotels And Tourism Development Company Limited ( Golden Tulip Accra), Libyan Norwegian Fertilizer Company et Pak- Libya Holding Company.

"Le Département des finances contrôlent attentivement les entités ayant des relations avec la Libye à travers le monde, pour s'assurer qu'elles ne s'échappent pas aux sanctions et aide le régime de Kadhafi", a déclaré Adam Szubin, directeur de l'OFAC. " Nous restons vigilants dans nos efforts pour isoler le régime de Kadhafi vis-à-vis du système financier international".

Les Etats-Unis avaient imposé les premières mesures de sanctions contre les fonctionnaires et les entités du gouvernement libyen en février, en gelant 34 milliards de dollars de biens du gouvernement libyen.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Prochaine visite en Chine d'un dirigeant de l'opposition de Libye
Recontre entre les présidents chinois et ukrainien
Les Etats Unis sont responsables des tensions actuelles en Mer de Chine Méridionale
Un seuil sur le chemin pour connaître l'Occident
La valeur stratégique de la Russie pour la Chine