Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 20.06.2011 15h27
Obama n'enfreint pas la loi dans le traitement du conflit libyen (Gates)

Le secrétaire américain à la Défense Robert Gates a plaidé dimanche en faveur de l'opération militaire en Libye, indiquant que le président Barack Obama n'avait pas enfreint la loi sur les pouvoirs de guerre dans le traitement du conflit libyen. Il a également indiqué qu'une coupure des fonds pour l'opération serait une "erreur".

Lors de l'émission "Fox News Sunday", Gates a déclaré avoir travaillé avec le personnel de sécurité nationale immédiatement après l'adoption de la loi sur les pouvoirs de guerre en 1973. "J'estime que le président Obama s'est conformé à la loi, comme pratiquement tous ses prédécesseurs. Je ne pense pas qu'il fasse quelque chose de révolutionnaire ici", a-t-il dit.

Gates a indiqué que du point de vue américain, les militaires américains étaient "impliqués dans une opération cinétique limitée. Si j'étais dans le palais de Kadhafi, je suppose que je penserais que je suis en guerre"

Selon la Constitution américaine, le Congres a le droit de déclarer la guerre. La loi sur les pouvoirs de guerre de 1973 interdit aux forces armées américaines d'être impliquées dans une action militaire de plus de 60 jours, avec un délai de retrait de 30 jours, sans autorisation ou une déclaration de la guerre. Des membres du Congrès demandent désormais à l'administration américaine de chercher leur approbation pour poursuivre le conflit, le délai de 90 jours arrivant à expiration dimanche.

Gates a averti qu'une coupure des fonds n'était pas la bonne chose à faire, disant que "nous avons vécu cela à un certain nombre d'occasions... où le Congrès avait menacé de couper les fonds en Irak...", a-t-il dit. "Franchement, je pense qu'une coupure des fonds au milieu d'une opération militaire dans laquelle nous avons des gens engagés est toujours une erreur".

La Maison Blanche a écarté vendredi le délai de 90 jours, indiquant qu'elle était dans le cadre de la loi sur les pouvoirs de guerre, et qu'elle n'avait donc pas besoin du feu vert du Congrès.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'approfondissement de la coopération au coeur des discussions entre Hu et Medvedev
L'Organisation de coopération de Shanghai définit ses tâches pour la prochaine décennie
Un seuil sur le chemin pour connaître l'Occident
La valeur stratégique de la Russie pour la Chine
Le marché des antiquités chinoises volées, un problème mondial