Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 20.06.2011 15h17
Le président français "se réjouit" de la signature du contrat de deux navires de guerre Mistral à la Russie

Le président français Nicolas Sarkozy a déclaré vendredi dans un communiqué qu'il "se réjouit de la signature du contrat pour la fourniture à la Russie de deux bâtiments de projection et de commandement (BPC, navires de guerre Mistral), qui seront construits en France.

Selon le communiqué de l'Elysée, le président français, "qui s'est beaucoup investi dans ce projet, se réjouit de la signature aujourd'hui à Saint-Pétersbourg, en marge du Forum économique mondial, du contrat pour la fourniture à la Russie de deux bâtiments de projection et de commandement, qui seront construits en France".

"La construction de ces deux BPC par les entreprises DCNS et STX à Saint-Nazaire, avec la participation des chantiers navals russes, assurera directement plus de 1000 emplois en France pendant une période de 4 ans", précise le communiqué.

"La signature du contrat aujourd'hui à Saint-Pétersbourg, en présence du président de la Fédération de Russie Dmitri Medvedev, témoigne de la dimension stratégique de cette coopération pour la France et la Russie, et du soutien constant des deux chefs d'Etat à sa réalisation", souligne le communiqué.

D'un poids de 23.700 tonnes, le Mistral est le deuxième plus grand appareil de la flotte française et est capable de transporter jusqu'à 16 hélicoptères ainsi qu'un bataillon d'infanterie navale accompagné de ses blindés. La France et la Russie ont entamé leurs négociations sur la vente de ce modèle de navire depuis l'année 2009.

Il s'agit de la première vente d'un tel armement avancé d'un pays de l'OTAN à la Russie. Selon la presse française, la vente serait d'une valeur d'environ deux milliards d'euros.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'approfondissement de la coopération au coeur des discussions entre Hu et Medvedev
L'Organisation de coopération de Shanghai définit ses tâches pour la prochaine décennie
Un seuil sur le chemin pour connaître l'Occident
La valeur stratégique de la Russie pour la Chine
Le marché des antiquités chinoises volées, un problème mondial