Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 15.06.2011 08h23
L'Iran critique le silence de l'AIEA face aux activités nucléaires israéliennes

Hossein Naqavi-Hosseini, membre de la Commission de la politique étrangère et de la sécurité nationale du Majlis iranien (parlement), a critiqué lundi le silence de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sur les activités nucléaires israéliennes, a rapporté la chaîne de télévision de langue anglaise Press TV.

M. Naqavi-Hosseini a appelé la communauté internationale à adopter une position ferme sur le nucléaire israélien.

"Bien que le régime sioniste (d'Israël) soit le seul à posséder des armes nucléaires dans la région (du Moyen-Orient), l'AIEA, les Etats-Unis et les pays occidentaux ne font aucun commentaire à cet égard", a-t-il indiqué.

"L'AIEA et les pays qui affirment défendre la non-prolifération des armes nucléaires n'ont ni émis de résolutions pour mettre un terme aux activités nucléaires israéliennes, ni pris de mesures pour demander au régime de signer le Traité de non-prolifération nucléaire (TNP)", a-t-il ajouté.

Le député iranien a également mis en garde contre "la menace nucléaire du régime sioniste" et a affirmé que l'Etat hébreu a fait pression sur les pays occidentaux et les Etats-Unis pour les convaincre de poursuivre leurs politiques à deux vitesses sur le programme nucléaire du régime.

Dimanche, l'Iran a lancé la deuxième Conférence internationale sur le désarmement nucléaire à Téhéran, appelant à des mécanismes pratiques pour le désarmement nucléaire.

La conférence de deux jours réunit les représentants de 40 pays du monde, dont des ambassadeurs et des représentants des organismes internationaux tels que l'ONU et l'AIEA.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les présidents chinois et kazakh s'entretiennent du partenariat stratégique bilatéral
Des personnels de train embarquent pour des essais du TGV Beijing-Shanghai
Tensions en Mer de Chine méridionale : un test grandeur réelle pour la Chine
Que cherche Google, en calomniant la Chine ?
Quand l'économie de la Chine dépassera t-elle celle des Etats-Unis ?