Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 10.06.2011 15h48
Le Parlement européen définit une "ligne rouge" pour le future accord UE-Russie

Le Parlement européen, en session plénière à Strasbourg, a adopté jeudi une résolution non législative sur les relations entre l'Union européenne (UE) et la Russie, dans laquelle il a défini une "ligne rouge" pour le future accord UE-Russie.

Dans le cadre du sommet UE-Russie de cette semaine, selon un communiqué de presse publié à l'issue du vote, les groupes politiques du Parlement européen a adressé "un message clair" aux gouvernements des pays members de l'UE: "des accords plus ambitieux (commerce, visas et cooperation) sont subordonnés à des garanties sur le respect des droits de l'homme".

Les eurodéputés, explique le communiqué, visent notamment "les verdicts motivés par des raisons politiques à l'encontre des dirigeants de l'opposition, l'absence de liberté des médias, l'interdiction des gay prides et l'occupation militaire illégale des territoires géorgiens".

Conscients de l'interdépendance des relations de l'UE et de la Russie sur le plan économique, énergétique et politique, les eurodéputés ont également exprimé l'espoir que le sommet UE-Russie, qui s'ouvre le même jour à Nizhny Novgorod, en Russie, permettra de relancer les négociations sur un nouvel accord de partenariat et de coopération avec Moscou, ainsi que la feuille de route établie récemment pour l'exemption de l'obligation de visa entre les deux parties et le soutien de l'UE à l'entrée de la Russie dans l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

En échange, d'après les eurodéputés, certaines questions délicates relatives au commerce et aux droits de l'homme doivent être abordées. De plus, Ils ont demandé à la Russie "de respecter l'accord passé avec la Géorgie et de retirer immédiatement ses troupes des territoires géorgiens".

Evoquant la politique énergétique de la Russie, le Parlement européen a souligné que "l'approvisionnement en ressources naturelles ne devrait pas être utilisé comme un instrument politique".

A ce sujet, Il a demandé aux gouvernements des pays members de l'UE de rechercher une solution trilatérale UE-Russie-Ukraine équilibrée sur les futurs approvisionnements en gaz à destination de l'UE, et de parvenir à un engagement commun lors du sommet pour effectuer des tests de résistance ambitieux pour les centrales nucléaires de manière à éviter de nouvelles situations de crise telles que celle de Fukushima.

Enfin, sur le plan des négociations commerciales, le Parlement européen a espère que le sommet UE-Russie permettra d'apporter une solution aux dernières questions relatives à l'entrée de la Russie à l'OMC, y compris l'interdiction des importations de légumes en provenance de l'UE et les querelles commerciales.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Conseil des affaires d'Etat appelle à augmenter les dépenses dans l'éducation et à un développement sain du secteur logistique
La Chine s'engage à promouvoir la coopération sino-cubaine (Xi Jinping)
Tensions en Mer de Chine méridionale : un test grandeur réelle pour la Chine
Que cherche Google, en calomniant la Chine ?
Quand l'économie de la Chine dépassera t-elle celle des Etats-Unis ?