Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.06.2011 13h11
Allemagne : la bactérie meurtrière à nouveau retrouvée sur des concombres

La souche meurtrière d'E. coli a de nouveau été identifiée sur des concombres, ont déclaré mercredi les autorités de l'État allemand de Saxe-Anhalt.

La souche O104 a été retrouvée sur des épluchures de concombres dans une poubelle de la ville de Madgeburg à l'est, a déclaré le ministre de la Santé de l'État, Holger Paech.

Cette poubelle appartenait à une famille dont trois membres ont contracté la maladie, a déclaré M. Paech. Le père n'a souffert que de légers troubles de l'estomac, tandis que la mère a été hospitalisée et soignée. Elle a désormais quitté l'hôpital. Leur fille souffre du syndrome hémolytique et urémique, une complication sérieuse de l'infection de l'E. coli.

Toutefois, les experts n'ont pas clairement déterminé comment la bactérie est apparue sur les concombres, qui étaient dans la poubelle depuis une semaine et demie.

"On ne le sait pas encore avec certitude et nous ne sommes pas en mesure de déterminer comment elle est arrivée là", a dit M. Paech.

Les autorités allemandes ont détecté pour la première fois cette bactérie le 26 mai sur des concombres espagnols, mais ces résultats ont été contredits par des tests en laboratoire mardi dernier à Hambourg.

L'État allemand de Basse-Saxe a publié dimanche une mise en garde sur des germes de haricots considérés comme un foyer possible de cette épidémie, mais cette hypothèse a été démentie par des tests lundi.

Le gouvernement allemand est de plus en plus critiqué aux niveaux international comme intérieur pour sa gestion de la crise, car il s'est trompé par deux fois dans son diagnostic de la source de l'infection, laissant apparaître un manque de coordination entre ses différents instituts de recherche dans cette affaire.

Le commissaire de l'Union européenne à la santé John Dalli, cité par le quotidien local Die Welt, a déclaré : "Nous devons nous appuyer sur l'expérience et l'expertise de toute l'Europe, et même d'en dehors de l'Europe".

L'Institut Max Planck de biologie infectieuse à Berlin a également demandé un représentant du gouvernement fédéral pour coordonner les différentes agences du gouvernement qui gèrent cette crise.

Un représentant du gouvernement permettrait d'accroître la coopération entre les ministères et de réduire la polyphonie des messages du gouvernement, a déclaré son directeur Stefan Kaufmann.

Le centre national de contrôle des maladies d'Allemagne, l' Institut Robert Koch, a déclaré le même jour que le nombre d' infections montrait une tendance générale à la baisse mais qu'il n' était pas encore clair si ce déclin est dû à la méfiance des consommateurs envers les légumes ou à l'épuisement de la source d'infection.

Quelque 25 décès de cette maladie étaient comptabilisés à la date de mercredi, tandis que le nombre de cas d'infection a été porté à plus de 2 600 dans 12 pays du monde entier.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Conseil des affaires d'Etat appelle à augmenter les dépenses dans l'éducation et à un développement sain du secteur logistique
La Chine s'engage à promouvoir la coopération sino-cubaine (Xi Jinping)
Tensions en Mer de Chine méridionale : un test grandeur réelle pour la Chine
Que cherche Google, en calomniant la Chine ?
Quand l'économie de la Chine dépassera t-elle celle des Etats-Unis ?