Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 02.06.2011 13h26
La contamination à la bactérie E.coli est un problème européen (SYNTHESE)

Les ministres de l'Agriculutre de l'Union européenne (UE), qui se sont retrouvés en réunion informelle mardi à Debrecen, en Hongrie, ont estimé que la contamination à la bactérie E.coli survenue en Allemagne constituait un problème européen.

Du fait que certains Etats membres souhaitaient une décision immédiate sur cette affaire et que la réunion de Debrecen n'était pas en mesure de prendre des décisions en raison de son caractère informel, la présidence hongroise de l'UE a proposé d'organiser, le cas échéant, une réunion extraordinaire du Conseil "Agriculture " de l'UE sur la crise du concombre.

Evoquant une "crise de confiance des consommateurs" et une "crise du secteur des légumes", le commissaire européen chargé de l' agriculture, Dacian Ciolos, qui a participé à la réunion, a fait remarquer qu'"une crise de confiance risque d'avoir des conséquences économiques importantes".

"Il ne faut pas accuser certains Etats membres de cette contamination. De nombreux producteurs respectent les normes, qui sont sévères, et ils risquent de se trouver sans raison dans une situation très grave", a souligné le commissaire Ciolos, qui a plaidé pour des mesures "proportionnelles" de la part des Etats membres.

Une épidémie de diarrhées attribuée à une espèce rare de la bactérie E.coli, détectée sur des concombres d'origine espagnole, a, en deux semaines, fait quinze morts en Allemagne et une victime en Suède.

Madrid a reproché aux autorités allemandes de pointer les concombres espagnols, voire l'Espagne, comme étant l'origine de la contamination sans savoir des données fiables pour le dire.

Lors de la conférence de presse consécutive à la réunion de Debrecen, Robert Josef Kloos, secrétaire d'Etat allemand en charge de l'agriculture, a affirmé que l'Allemagne n'avait pas, dans ses communications officielles, désigné l'Espagne comme étant à l' origine de la contamination. Il n'a pas exclu la possibilité que la contamination soit survenue pendant la production voire plus tard, lors du transport.

Des experts ont mené des tests pour déterminer la source de la contamination, qui n'a pas encore été trouvée.

Les bilans des victimes de cette épidémie de diarrhées mortelles divergent. La Commission européenne parle de neuf décès mais les autorités allemandes font état de 15 victimes.

Outre en Allemagne, des cas de contamination ont également été confirmés en Suède, au Danemark, en France, aux Pays-Bas et en Suisse.

Les services de la Commission européenne ont relevé que la majorité de ces personnes infectées dans ces pays voisins de l' Allemagne avaient séjourné sur le territoire allemand.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Conseil des affaires d'Etat appelle à augmenter les dépenses dans l'éducation et à un développement sain du secteur logistique
La Chine s'engage à promouvoir la coopération sino-cubaine (Xi Jinping)
Tensions en Mer de Chine méridionale : un test grandeur réelle pour la Chine
Que cherche Google, en calomniant la Chine ?
Quand l'économie de la Chine dépassera t-elle celle des Etats-Unis ?