Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 01.06.2011 08h29
Les « concombres tueurs » sèment la terreur en Europe
Une marchande arrange son étal de concombres au marché Naschmarkt de Vienne. Les autorités autrichiennes ont inspecté hier les supermarchés à la recherche des légumes en provenance d'Espagne qui pourraient être porteurs d'une bactérie mortelle. 14 décès sont déplorés en Allemagne et plusieurs centaines d'Européens sont tombés malades.

Une infection due à des concombres contaminés au germe E. coli, qui a causé la mort de quatorze personnes et a fait plus de 300 malades en Allemagne, se propage en Europe du Nord et devrait prendre de l'ampleur cette semaine. Le pathogène a été identifié sur des concombres importés d'Espagne, mais on ignore toujours si les légumes ont été contaminés dans le pays, durant le transport ou en Allemagne.

36 cas suspects ont été signalés en Suède, tous liés à des voyages dans le nord de l'Allemagne. Quelques cas ont été rapportés en Grande-Bretagne, au Danemark, en France et aux Pays-Bas, aussi liés avec des séjours en Allemagne.

Les malades sont atteints du syndrome hémolytique et urémique (SHU), une complication sévère d'un type d'E. coli aussi connu sous le nom de Shiga-toxine. Le SHU provoque des troubles sanguins et rénaux, et dans les cas les plus graves affecte le système nerveux. Les conséquences peuvent être particulièrement sérieuses pour les enfants et les personnes âgées.

L'Espagne nie être à l'origine de la contamination et s'est élevée contre les mesures prises à l'encontre de sa filière agroalimentaire. « Il n'existe aucune preuve, nous demanderons des explications à ceux qui ont attribué le problème à l'Espagne », a déclaré Diego Lopez Garrido, secrétaire d'État pour l'Union européenne.

Les fermes horticoles andalouses ont perdu entre sept et huit millions d'euros par jour depuis que les autorités allemandes ont lié la bactérie aux concombres espagnols la semaine dernière. Elles ont recommandé aux consommateurs d'éviter de manger des concombres, de la laitue et des tomates, et ont retiré certains produits des étalages.

« Puisque les experts en Allemagne et en Espagne ne parviennent pas à établir l'origine de l'agent avec certitude, l'alerte générale pour les légumes reste en vigueur », a souligné dimanche la ministre allemande de la Protection des consommateurs, Ilse Aigner.

Les autorités suédoises ont conseillé à leurs ressortissants séjournant dans le nord de l'Allemagne de ne pas consommer de concombres, tomates ou salade. L'agence de sécurité sanitaire des aliments autrichienne a ordonné un rappel des concombres, tomates et aubergines biologiques cultivés par un producteur espagnol soupçonné d'être à l'origine de la contamination.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Conseil des affaires d'Etat appelle à augmenter les dépenses dans l'éducation et à un développement sain du secteur logistique
La Chine s'engage à promouvoir la coopération sino-cubaine (Xi Jinping)
Tensions en Mer de Chine méridionale : un test grandeur réelle pour la Chine
Que cherche Google, en calomniant la Chine ?
Quand l'économie de la Chine dépassera t-elle celle des Etats-Unis ?