Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 31.05.2011 11h16
Abbas et Tantawi discutent des moyens de relancer le processus de paix au Moyen-Orient

Le président du Conseil suprême des forces armées égyptiennes Hussein Tantawi s'est entretenu lundi au Caire avec le président palestinien Mahmoud Abbas des moyens de relancer le processus de paix au Moyen-Orient.

Selon l'agence de presse officielle égyptienne Mena, les deux hommes ont discuté des efforts déployés aux niveaux régional et international en vue de relancer les négociations palestino-israéliennes.

M. Abbas a exprimé sa volonté de reprendre les négociations avec Israël sur la base du discours du 19 mai du président américain Barack Obama.

La Ligue arabe avait déclaré samedi qu'elle soutenait l'idée d'une reconnaissance par les Nations unies d'un Etat palestinien dans les frontières de 1967.

Ils ont discuté également de la réconciliation interpalestinienne. M. Abbas a remercié l'Egypte pour son soutien aux Palestiniens et son rôle important dans la réconciliation entre les deux principaux mouvements palestiniens, le Fatah et le Hamas.

Après la chute du régime de Moubarak, l'Egypte a amélioré ses relations avec le Hamas qui contrôle la bande de Gaza et a réussi à rapprocher le Hamas et le Fatah.

L'Egypte a ouvert samedi de manière permanente le point de passage de Rafah à la frontière avec la bande de Gaza dans le cadre de ses efforts visant à mettre un terme à l'isolement de ce territoire palestinien soumis au blocus israélien.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : près de 35 millions de personnes affectées par la sécheresse sur les cours moyen et inférieur du fleuve Yangtsé
He Guoqiang appelle à des efforts pour développer de nouvelles industries de haute technologie
Réflexions suscitées par l'actuel « engouement pour l'émigration »
La dispute pour le poste de directeur général du FMI et la réforme de l'ordre financier international
Alcool au volant : tout reste à faire (ou presque...)