Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 31.05.2011 09h22
Irak: démission du vice-président chiite

Le vice-président chiite irakien Adel Abdoul-Mahdi a présenté sa démission deux semaines après sa nomination pour protester contre la création des postes "inutiles" de hautes responsabilités gouvernementales, a annoncé lundi un leader religieux chiite.

"La démission d'Adel Abdoul-Mahdi de son poste de vice- président en réponse à la volonté populaire et en conformité avec les réserves émises par la direction (du mouvement) religieux ( chiite) sur la création de postes gouvernementaux inutiles", a expliqué M. Ammar al-Hakim, chef du parti religieux chiite du Conseil suprême islamique irakien (SIIC), aux journalistes à Bagdad.

M. Hakim espère que la démission de Mahdi, un des principaux membres du SIIC, serait un message à l'attention des autres blocs politiques pour qu'ils ne se battent pas pour les postes mais pour une réduction du nombre de postes dans le gouvernement du Premier ministre Nouri al-Maliki.

Mahdi a présenté sa lettre de démission vendredi au président Jalal Talabani, mais le président ne l'a pas encore acceptée, a indiqué une source du SIIC sous le couvert de l'anonymat.

Le parlement irakien a majoritairement approuvé au début de l'année l'attribution de trois vice-présidents au président Jalal Talabani. Mais les divisions entre les blocs politiques irakiens, qui se sont violemment combattus pour obtenir le pouvoir en s'emparant du maximum de postes possibles, ont retardé les nominations pendant des mois.

Le 12 mai, le parlement irakien a finalement voté pour les deux politiciens chiites Adel Abdoul Mahdi et Khudair al-Khuzaie de l'Alliance nationale, et le Sunnite arabe Tariq al-Hashimi du bloc de la Croix-sectaire d'Iraqia, pour combler la vacance des trois vice-présidents.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : près de 35 millions de personnes affectées par la sécheresse sur les cours moyen et inférieur du fleuve Yangtsé
He Guoqiang appelle à des efforts pour développer de nouvelles industries de haute technologie
Réflexions suscitées par l'actuel « engouement pour l'émigration »
La dispute pour le poste de directeur général du FMI et la réforme de l'ordre financier international
Alcool au volant : tout reste à faire (ou presque...)