Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 27.05.2011 10h15
G8: la France prête à discuter le sort de Kadhafi s'il quitte le pouvoir (Sarkozy)

La France est prête à mener des discussions sur le sort du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi à condition que ce dernier quitte le pouvoir, a déclaré jeudi le président français Nicolas Sarkozy lors d'une conférence de presse en marge du sommet du G8 dans la ville française de Deauville (nord-ouest).

"Déjà que M. Kadhafi dise qu'il quitte le pouvoir, et après, toute la discussion est possible", a indiqué M. Sarkozy.

Selon le président français, l'entente entre la France et ses alliés sur la question libyenne "est totale et complète"-- mettre en application la résolution 1793 du Conseil de sécurité des Nations Unies "pour tenir la paix et le droit à la démocratie pour les Libyens".

"Quand nous disons que M. Kadhafi doit partir, c'est qu'il doit quitter le pouvoir. Le plus tôt il le fera, plus le choix sera grand pour lui, plus tard il le fera, plus les destinations se réduiront", a souligné M. Sarkozy.

Les chefs d'Etat et du gouvernement du G8 se sont réunis jeudi et vendredi à la station balnéaire de Deauville. Créé à l'initiative de la France en 1975, le G8 regroupe aujourd'hui les huit pays les plus développés du monde, dont l'Allemagne, le Canada, les Etats-Unis, la France, l'Italie, le Japon, le Royaume- Uni et la Russie. Les membres du G8 représentent 15% de la population mondiale, 65% du PIB et les deux tiers du commerce international.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
S'inspirer de l'expérience tirée de l'Expo universelle et des jeux asiatiques dans la lutte contre la corruption
La Chine s'oppose à toute intervention étrangère en Syrie (porte-parole du ministère des A.E.)
Alcool au volant : tout reste à faire (ou presque...)
La voie du Tibet vers la démocratie
Regards sur l'avenir de l'Asie de l'Est