Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 20.05.2011 08h49
France : levée de boucliers contre la suppression de panneaux routiers et avertisseurs de radars

Une centaine de députés de la majorité présidentielle (UMP) a exprimé mercredi 18 mai sa désapprobation suite à la décision interministérielle de suppression des panneaux d'annonce des radars de contrôle de vitesse.

Une délégation d'une centaine de députés UMP (Union pour un mouvement populaire) a été reçue mercredi par le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, mais ce dernier est resté ferme, résolu à maintenir la décision interministérielle

« Il ne s'agit pas d'embêter les gens » avec ces mesures mais de lutter contre l'insécurité routière», a déclaré Claude Guéant à l'issue de cette entrevue, affirmant que « la décision c'est bien d'enlever les panneaux » et « qu'elle n'est absolument pas remise en cause ».

«Le gouvernement ne s'éloignera pas de cette ligne. Il est absolument déterminé à prendre les mesures nécessaires et adaptées pour corriger ce qu'on a constaté ces dernières semaines, c'est-à- dire une augmentation inacceptable du nombre de morts sur les routes», a insisté de son côté François Barouin porte-parole du gouvernement.

De son côté, l'association regroupant les fabricants d'avertisseurs de radars est également monté au créneau appelant à « une mobilisation générale le 2 juin contre la suppression injuste des avertisseurs ».

L'Association française des fournisseurs et utilisateurs de technologies et d'aides à la conduite (Afftac) demande aux automobilistes de « bloquer toutes les routes en France et plus particulièrement en région parisienne ».

« Non! Les avertisseurs de radars n'entraînent pas plus d'accidents », a déclaré le président de l'association. Selon lui, les « avertisseurs de radars sont des outils qui permettent de réduire les accidents en évitant les somnolences au volant via leur sonnerie permanente; de rappeler les limitations de vitesse »

Le nombre de morts sur les routes françaises a augmenté de 19, 9% en avril (355 décès) par rapport au même mois en 2010. Le nombre de tués sur les routes est en hausse de 13% sur les quatre premiers mois de l'année.

Suite à ces chiffres, le gouvernement a arrêté en urgence un certain nombre de mesures qui durcissent les sanctions contre l' excès de vitesse et la conduite en état d'ivresse.






Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le vice-président chinois rencontre le président du Conseil européen
L'UE dépasse le Japon et devient la plus grande source d'importations de la Chine entre janvier et avril
Comment traiter les traumatisms post-séisme
Le vol d'oeuvres d'art à la Cité Interdite doit déclencher une alarme
Le siècle de l'Asie est-il devant nous ?
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme