Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 19.05.2011 09h19
57% des Français croient en un complot contre DSK (sondage)

Une majorité des Français considère que le directeur général du Fonds monétaire international (FMI) Dominique Strauss-Kahn, détenu aux Etats-Unis sur accusation de tentative de viol, est "victime d'un complot", selon les résultats d'un sondage publiés mercredi.

Près de 57% des personnes interrogées penchent pour l'hypothèse du coup monté, qui tend à innocenter DSK, le sigle employé par la presse française pour nommer le directeur général du FMI, selon les résultats de ce sondage, réalisé par l'institut de sondages d'opinion CSA.

DSK est placé en détention provisoire à New York depuis lundi, suite à son inculpation pour tentative de viol contre une femme de chambre d'hôtel.

Environ 70% des sympathisants socialistes croient au complot, tandis que 23% n'y croient pas et que 7% ne se prononcent pas, selon l'enquête téléphonique, portant sur un échantillon de 1.007 personnes majeures.

Cette figure importante du Parti socialiste (PS, opposition) français bénéficierait, de manière assez inattendue, de l'opinion favorable des Français. Il apparaît ainsi aux yeux des sondés comme étant victime d'un complot.

Par ailleurs, le sondage, mené à la demande de plusieurs médias français (BFM TV, RMC et 20Minutes), semble refléter un climat plutôt propice à la victoire de la gauche aux prochaines présidentielles française, qui doivent se dérouler en 2012.

Il indique, en effet, que 54% des Français déclarent croire à une telle victoire du PS, et ce en dépit du retrait de M. Strauss-Kahn.





Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : près de 35 millions de personnes affectées par la sécheresse sur les cours moyen et inférieur du fleuve Yangtsé
He Guoqiang appelle à des efforts pour développer de nouvelles industries de haute technologie
Réflexions suscitées par l'actuel « engouement pour l'émigration »
La dispute pour le poste de directeur général du FMI et la réforme de l'ordre financier international
Alcool au volant : tout reste à faire (ou presque...)