Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 17.05.2011 10h06
Démantèlement tarifaire: réunion entre l'Algérie et l'UE au plus tard début juin

L'Algérie et l'Union européenne (UE) ont convenu de tenir, au plus tard début juin à Alger, un 4e round de négociations sur la révision du calendrier du démantèlement tarifaire, a annoncé lundi à Alger le ministre algérien des Affaires étrangères, Mourad Medelci.

M. Medelci a tenu ces propos lors d'une conférence de presse conjointe avec le commissaire européen chargé de l'Elargissement et de la politique de Voisinage, Stefan Füle. M. Medelci a indiqué que les délégations des deux parties seront mandatées pour finaliser la négociation sur la révision de ce calendrier.

M. Medelci a rappelé que l'accord d'association Algérie-UE permettait à l'Algérie de solliciter une révision de ce calendrier "pour tenir compte de la nécessité d'accompagner les efforts, qui au niveau de plusieurs filières industrielles ou agricoles, sont faits par le gouvernement pour essayer de les développer et de les moderniser".

Lors de la même conférence de presse, le commissaire européen chargé de l'Elargissement et de la politique de Voisinage, le Tchèque Stefan Füle, a indiqué que l'Algérie et l'Union européenne n'étaient "pas satisfaites" du niveau d'investissement européen en Algérie, même s'il a été "multiplié par cinq" depuis l'entrée en application de l'accord d'Association entre les deux parties, en septembre 2005.

"L'investissement européen en Algérie a été multiplié par cinq ces dernières années mais cela ne veut pas dire que nous sommes satisfaits, Monsieur Medelci et moi-même, de ce niveau d'investissement", a déclaré M. Füle lors d'une conférence de presse animée conjointement avec M. Medelci, à l'issue de la séance du travail qu'il ont eue dans la matinée.

"Nous ne sommes pas très contents et ces questions liées aux affaires sont toujours au cur des discussions", a-t-il dit.

Il a souligné dans ce cadre qu'il s'était mis d'accord avec M. Medelci pour poursuivre les négociations en vue de corriger, entre autres, les différences de vues en matière de démantèlement tarifaire et de promotion de l'investissement étranger direct en Algérie.

"J'ai été très encouragé par les propos du ministre concernant les réformes touchant notamment la lutte contre la corruption et le renforcement de l'efficacité judiciaire afin de créer les conditions propices à l'investissement étranger en Algérie", a relevé M. Füle.

La visite de M. Füle, qui intervient peu avant la tenue de la 6e session du Conseil d'association en juin prochain, offre une " opportunité pour passer en revue le bilan de la coopération bilatérale avec l'UE, premier partenaire commercial de l'Algérie, et de discuter des possibilités de son renforcement et élargissement à des secteurs hors hydrocarbures dans le cadre d'un partenariat mutuellement bénéfique, avait indiqué dimanche un communiqué du ministère algérien des Affaires étrangères.

M. Füle est en charge de la politique européenne de voisinage. Sa première visite en Algérie remonte à juin 2010.




Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les eaux chinoises sont globalement saines (rapport gouvernemental)
La réforme du système financier et le réajustement des intérêts de la division internationale du travail
Comment traiter les traumatisms post-séisme
Le vol d'oeuvres d'art à la Cité Interdite doit déclencher une alarme
Le siècle de l'Asie est-il devant nous ?
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme