Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 17.05.2011 08h39
L'arrestation de DSK complique les efforts pour régler la crise de la dette dans la zone euro

Le 14 mai, le directeur général du Fonds monétaire international (FMI) Dominique Strauss-Kahn a été arrêté, après avoir été accusé d'agression sexuelle à New York. Selon les analyses, cette affaire pourrait compliquer les efforts pour régler la crise de la dette dans la zone euro.

Cette semaine est très importante pour le règlement de la crise, avec une série de réunions pour sauver la Grèce, l'Irlande et le Portugal. Le FMI a joué un rôle clé dans la crise de la dette européenne depuis un an et participe financièrement aux plans de soutien de ces pays.

Dominique Strauss-Kahn était en effet attendu en Allemagne pour des discussions avec la chancelière Angela Merkel, puis à Bruxelles où se réuniront une nouvelle fois les ministres des Finances européens. Le FMI n'a pas encore annoncé qui le remplacera pour ces réunions.

Le 16 mai, selon le plan, les ministres des Finances européens discuteront d'une éventuelle nouvelle aide à la Grèce, qui avait obtenu au printemps 2010 une aide de 110 milliards d'euros, dont 30 milliards de la part du FMI.

Le 18 mai, le Forum économique auquel devaient participer José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, Wolfgang Schäuble, ministre allemand des Finances, et Dominique Strauss-Kahn, aura lieu à Bruxelles.

Olli Rehn, commissaire européen aux Affaires économiques, a déclaré que les gouvernements européens vont entériner cette semaine un plan de 78 milliards d'euros d'aides en échange de mesures d'austérité budgétaire au Portugal, négocié avec l'UE et le FMI.

Actuellement, il n'y a pas encore eu de commentaire ni de déclaration sur l'impact de l'arrestation de DSK sur les coopérations existantes.

L'euro était en baisse lundi matin sur les marchés des changes en Asie. L'euro valait 1,4056 dollars à Tokyo lundi matin, contre 1,4108 dollars à New York vendredi soir. Face au yen, la devise européenne s'est repliée à 113,61 yens contre 113,99 yens.





Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les eaux chinoises sont globalement saines (rapport gouvernemental)
La réforme du système financier et le réajustement des intérêts de la division internationale du travail
Comment traiter les traumatisms post-séisme
Le vol d'oeuvres d'art à la Cité Interdite doit déclencher une alarme
Le siècle de l'Asie est-il devant nous ?
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme