Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 13.05.2011 14h24
Comment Ben Laden envoyait des courriels au nez et à la barbe des Etats-Unis...

Bien qu'il ne possédait pas d'accès à internet dans son repaire, Oussama Ben Laden n'en était pas moins un auteur prolifique de courriels qui avait bâti un système ingénieux qui lui a permis de garder une longueur d'avance sur les meilleurs spécialistes des écoutes du Gouvernement américain.

Ses méthodes, décrites à nouveau en détail à l'Associated Press par un responsable de la lutte contre le terrorisme et une seconde personne tenue dans le secret de l'enquête menée par les Etats-Unis, l'ont servi efficacement pendant des années et découragé les efforts de l'Occident pour retrouver sa trace dans le cyberespace. Ce dispositif permettait à Ben Laden de rester en contact avec le monde entier sans jamais laisser la moindre trace informatique derrière lui.

Ces personnes ont parlé à l'AP sous couvert de l'anonymat pour évoquer le sujet sensible de l'analyse de renseignements.

Le système de Ben Laden était bâti sur la discipline et la confiance. Mais il a aussi laissé derrière lui un volume conséquent d'archives d'échanges de courriels que les Etats-Unis vont devoir éplucher. Ce trésor d'enregistrements électroniques dénichés dans son repaire après qu'il ait été tué la semaine dernière contiendrait des milliers de messages et probablement plusieurs centaines d'adresses électroniques, a appris l'AP.

Terré dans dans sa villa fortifiée dans le Nord-Est du Pakistan, sans téléphone ni internet, Ben Laden écrivait ses messages sur son ordinateur sans connection internet, et il les sauvegardait ensuite sur une clé USB pas plus grosse que le pouce. La clé USB était ensuite transmise à un coursier de confiance, qui allait ensuite dans un café internet éloigné.

Arrivé sur place, le coursier branchait la clé USB sur un ordinateur, copiait les messages de Ben Laden dans un courriel et les envoyait. En sens inverse, le coursier copiait tous les messages entrants sur la clé USB et les ramenait à la résidence, où Ben Laden pouvait lire ses messages tranquillement hors ligne.

C'était un processus lent et laborieux. Et il était si méticuleux que même les plus chevronnés des responsables américains du renseignement se sont émerveillés de la capacité de Ben Laden à avoir su maintenir ce système pendant si longtemps. De fait, les Etats-Unis suspectaient depuis toujours que Ben Laden utilisait ce système de communication, mais ils n'avaient pas imaginé l'ampleur de ses communications avant qu'elle ne soit révélée par tout le matériel qu'il a laissé.

Les Navy SEALs ont fait main basse sur une centaine de clés USB après avoir tué Ben Laden, et les responsables ont dit qu'elles semblaient contenir les archives des communications de Ben Laden et de ses associés dans le monde, dans les deux sens.

Les membres d'Al Qaida sont connus pour changer fréquemment d'adresse électronique, aussi ne sait-on pas combien sont encore actives depuis la mort de Ben Laden. Mais la longue liste d'adresses électroniques et de numéros de téléphone figurant dans les courriels devraient provoquer l'envoi d'un grand nombre de lettres de sécurité nationale et d'assignations aux fournisseurs de services internet. Le Département de la Justice sort déjà d'une année lors de laquelle il a significativement augmenté les envois de lettres de sécurité nationale, qui permettent au FBI de demander rapidement des informations aux entreprises et à d'autres sans avoir à demanderà un juge de délivrer une assignation en bonne et due forme.

Les responsables n'ont donné aucun indice laissant à penser que Ben Laden communiquait avec qui que ce soit à l'intérieur des Etats-Unis, mais il est un fait que les terroristes ont de tout temps utilisé des fournisseurs d'accès ou des services gratuits de courriels installés aux Etats-Unis.

La quantité de documents électroniques est à ce point énorme que le Gouvernement a engagé des spécialistes de la langue arabe venant de la communauté des renseignements et autour pour y faire face. Les responsables ont dit que les enregistrements ne révélaient aucun nouveau complot terroriste, mais montraient que Ben Laden était resté impliqué dans les opérations d'Al Qaida bien après que les Etats-Unis avaient estimé qu'il avait passé la main à son adjoint Ayman al-Zawahri.

Les dossiers découverts dans la résidence de Ben Laden non seulement ont le potentiel d'aider les Etats-Unis à trouver d'autres personnages importants d'Al Qaida, mais ils pourraient aussi contraindre les terroristes à changer leurs habitudes. Cela pourrait les conduire à faire plus facilement des erreurs et ainsi à être découverts.






Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Sichuan se relève, trois ans après le séisme
Le président Hu appelle aux efforts conjoints pour faire progresser le partenariat sino-américain (vice-PM chinois)
Comment traiter les traumatisms post-séisme
Le vol d'oeuvres d'art à la Cité Interdite doit déclencher une alarme
Le siècle de l'Asie est-il devant nous ?
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme