Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 06.05.2011 16h11
Le ministère des Affaires étrangères pakistanais défend les services de renseignement

Le secrétaire aux Affaires étrangères du Pakistan a déclaré jeudi que l'Agence inter-Services de renseignement (ISI) pakistanaise avait la capacité de lutter contre le terrorisme et qu'elle était consciente de ses obligations internationales.

A l'occasion d'une conférence de presse dans la capitale Islamabad, le secrétaire aux Affaires étrangères Salman Bashir a démenti les propos du chef de la CIA américaine, Leon Panetta, selon lesquels l'ISI a été soit "impliquée soit incompétente" dans l'affaire Oussama ben Laden.

Il a indiqué que l'ISI a un brillant palmarès en matière de services rendus au pays et de lutte contre le terrorisme, par conséquent elle ne doit pas être l'objet de reproches sur la base d'un seul argument concernant Ossama ben Laden.

"Conclure que l'ISI a offert un abri à Oussama Ben Laden est absolument faux ", s'est-il indigné.

Le ministre pakistanais des Affaires étrangères a également rappelé que le Pakistan n'a pas été consulté par les États-Unis au cours de l'assaut à Abbottabad qui a conduit à la mort du chef d'al-Qaïda.

Il a également attaqué l'Inde pour ses récentes remarques selon lesquelles elle mènerait, si nécessaire, une opération similaire à celle qui a tué Oussama Ben Laden pour attraper les individus recherchés pour les attentats de Bombay en 2008. Il a averti que tout pays qui cherche à nouveau à effectuer des raids sur le territoire du Pakistan en subirait les conséquences.

"Nous pensons que ce genre de mésaventure ou erreur de calcul aboutirait à une catastrophe terrible", a-t-il prévenu. "Il ne devrait y avoir aucun doute que le Pakistan dispose de capacités suffisantes pour assurer sa propre défense."

Il a ajouté que la question la plus importante pour le gouvernement est avant tout de protéger la souveraineté du Pakistan. Exprimant son mécontentement, il a dit que ce n'était pas la première fois que la question de la souveraineté était soulevée et il a rappelé à d'autres pays de respecter les droits du Pakistan.

Le ministre des Affaires étrangères a déclaré que les relations entre le Pakistan et les Etats-Unis ne seraient pas affectées, après l'opération secrète américaine pour éliminer Oussama ben Laden, ajoutant que le Pakistan resterait engagée à purger la région du terrorisme.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Où en est la situation de la sécurité alimentaire en Chine ?
Chine: trois millions d'habitants au Tibet, dont 90% sont des Tibétains
Pourquoi faire tant de bruit sur la Marine chinoise ?
Une victoire plus symbolique que réelle
Les Etats-Unis vont créer une nouvelle situation au Moyen-Orient
Fin de la partie pour Ben Laden
Vers où l'énergie nucléaire mondiale devra-t-elle aller ?