Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 06.05.2011 08h16
Le Cambodge et la Thaïlande s'accordent sur le déploiement d'observateurs (ministre cambogien des AE)

Le Cambodge a convenu d'accepter les arrangements définitifs sur le déploiement d'observateurs indonésiens à la zone frontalière disputée avec la Thaïlande, située à proximité du temple de Preah Vihear, après que la Thaïlande eut levé un point de contrôle disputé, a déclaré jeudi le ministre cambodgien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Hor Namhong.

"Le Cambodge a répondu à l'Indonésie, président en exercice de l'ASEAN, le 4 mai sur l'acceptation des 7e termes de référence (TOR) sur le déploiement d'observateurs indonésiens à la frontière avec la Thaïlande", a-t-il indiqué à l'aéroport international de Phnom Penh, avant de partir pour une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'ASEAN prévue pour le 6 mai à Jakarta, en Indonésie.

"Ce sont les TOR définitifs", a-t-il ajouté.

M. Hor Namhong a fait remarquer que le Cambodge avait reçu une information officieuse, selon laquelle la réunion des ministres du cabinet avait décidé le 3 mai d'accueillir les observateurs indonésiens à la frontière cambodgio-thaïlandaise.

"Donc, je souhaite que les TOR sur les observateurs soient signés lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères de l'ASEAN le 6 mai entre les chefs de la diplomatie du Cambodge, de la Thaïlande et de l'Indonésie", a-t-il affirmé.

"En outre, le Cambodge exhortera également l'Indonésie à envoyer aussi tôt que possible les observateurs afin d'assurer un cessez-le-feu permanent", a-t-il ajouté.

Le Cambodge et la Thaïlande ont invité les observateurs indonésiens à leur frontière respective à proximité du temple de Preah Vihear le 22 février au cours d'une réunion officieuse des ministres des Affaires étrangères de l'ASEAN, à l'issue des affrontements meurtriers qui ont eu lieu du 4 au 7 février.

La frontière entre la Thaïlande et le Cambodge n'a jamais été complètement délimitée.

Le temple cambodgien de Preah Vihear, des ruines du XIe siècle, a été classé au patrimoine mondial de l'Unesco le 7 juillet 2008 tandis que la Thaïlande réclame la souveraineté d'un terrain de 4,6 km² à proximité du temple.

Les deux parties se sont affrontées de nouveau du 22 avril au 3 mai près des temples de Ta Moan et de Ta Krabei, des sites datant du 13ème siècle, situés à 150 kilomètres à l'ouest du Temple de Preah Vihear, autour de laquelle une parcelle de terre demeure un contentieux entre les deux pays.

Les derniers affrontements ont coûté la vie à 18 personnes des deux côtés, dont neuf soldats cambodgiens, huit soldats thaïlandais et un civil thaïlandais. Par ailleurs, près de 100 000 habitants des deux pays ont été contraints de fuir la zone en raison des combats.






Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine: trois millions d'habitants au Tibet, dont 90% sont des Tibétains
Chine : baisse sensible du nombre d'accidents de la route liés à l'alcool après l'entrée en vigueur de peines plus dures
Pourquoi faire tant de bruit sur la Marine chinoise ?
Une victoire plus symbolique que réelle
Les Etats-Unis vont créer une nouvelle situation au Moyen-Orient
Fin de la partie pour Ben Laden
Vers où l'énergie nucléaire mondiale devra-t-elle aller ?