Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 05.05.2011 16h33
Les députés italiens approuvent la position du gouvernement sur la mission militaire en Libye

La Chambre des députés italiens a approuvé mercredi un projet du gouvernement concernant la participation militaire de l'Italie dans la mission de l'OTAN en Libye.

Le projet de résolution a été adoptée à 309 voix contre 294.

D'après la résolution, le gouvernement est favorable à l'établissement d'un calendrier précis et d'une stratégie de sortie de Libye, en accord avec les alliés de l'OTAN et les autres organisations internationales impliquées dans la solution de crise.

Elle établit également une feuille de route pour la réduction des troupes déployées dans d'autres zones de conflit, y compris en Afghanistan, écartant ainsi la possibilité que les taxes puissent être augmentées pour soutenir la mission militaire en Libye.

Elle appelle également au lancement d'une initiative diplomatique visant à atteindre un cessez-le-feu et réaffirme l'opposition de l'Italie au déploiement de troupes terrestres en Libye.

Cependant, lors d'une audience pour discuter du projet de loi, le ministre des Affaires étrangères Franco Frattini a déclaré qu'il était impossible de fixer une date précise pour le désengagement de l'Italie du conflit.

"Nul au monde ne pense que le régime de Kadhafi puisse avoir un avenir, alors que le Conseil national de transition des rebelles libyens, avec qui l'on dialogue, peut avoir un avenir", a ajouté M. Frattini.


Le projet de résolution a été adoptée à 309 voix contre 294.

D'après la résolution, le gouvernement est favorable à l'établissement d'un calendrier précis et d'une stratégie de sortie de Libye, en accord avec les alliés de l'OTAN et les autres organisations internationales impliquées dans la solution de crise.

Elle établit également une feuille de route pour la réduction des troupes déployées dans d'autres zones de conflit, y compris en Afghanistan, écartant ainsi la possibilité que les taxes puissent être augmentées pour soutenir la mission militaire en Libye.

Elle appelle également au lancement d'une initiative diplomatique visant à atteindre un cessez-le-feu et réaffirme l'opposition de l'Italie au déploiement de troupes terrestres en Libye.

Cependant, lors d'une audience pour discuter du projet de loi, le ministre des Affaires étrangères Franco Frattini a déclaré qu'il était impossible de fixer une date précise pour le désengagement de l'Italie du conflit.

"Nul au monde ne pense que le régime de Kadhafi puisse avoir un avenir, alors que le Conseil national de transition des rebelles libyens, avec qui l'on dialogue, peut avoir un avenir", a ajouté M. Frattini.




Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine: trois millions d'habitants au Tibet, dont 90% sont des Tibétains
Chine : baisse sensible du nombre d'accidents de la route liés à l'alcool après l'entrée en vigueur de peines plus dures
Pourquoi faire tant de bruit sur la Marine chinoise ?
Une victoire plus symbolique que réelle
Les Etats-Unis vont créer une nouvelle situation au Moyen-Orient
Fin de la partie pour Ben Laden
Vers où l'énergie nucléaire mondiale devra-t-elle aller ?