Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 19.04.2011 09h07
Le conseil de la communauté urbaine de Strasbourg demande l'arrêt de la centrale de Fessenheim

Le conseil de la communauté urbaine de Strasbourg a adopté vendredi une motion demandant l'arrêt de la centrale nucléaire de Fessenheim, commune française située dans le département du Haut-Rhin.

La centrale de Fessenheim, construite en 1977 et situé à 80 km de Strasbourg, est la plus vieille du parc nucléaire français.

"Il y a 40 ans, le gouvernement français décidait de développer massivement le nucléaire civil. Depuis lors, l'industrie du nucléaire a prospéré en ne prenant pas suffisamment en compte la question du retraitement des déchets et l'avenir des installations, " indique la motion.

Selon le texte, les installations de cette centrale "sont vraisemblablement frappées d'obsolescence comme de nombreux dysfonctionnements le laissent penser (avec une fréquence quatre fois supérieure à celle du reste du parc français)".

"A cela s'ajoute le fait que pour l'ensemble des spécialistes, les standards de sécurité de l'époque sont aujourd'hui dépassés", ajoute-t-il.

"La catastrophe survenue à Fukushima (au Japon), centrale construite la même année que Fessenheim, nous interpelle", souligne la motion, en demandant l'arrêt de la centrale de Fessenheim, quels que soient les résultats des expertises actuellement en cours.

En même temps, le Conseil de la communauté urbaine de Strasbourg demande aux autorités compétentes françaises "sa reconversion en site pilote de recherche-développement qui permettra de mettre en oeuvre des savoir-faire et des technologies pionniers, générateurs d'emplois et nécessaires au démantèlement des centrales nucléaires en fin de vie".

Ces dernières semaines, de nombreuses voix se sont élevées pour demander l'arrêt de la centrale de Fessenheim, tout proche des frontières allemande et suisse.

Côté allemand, la région frontalière du Bade-Wurtemberg, ainsi que les cantons suisses de Bâle-Ville et Bâle-Campagne, ont également effectué des demandes en ce sens.

Mardi dernier, le conseil municipal de Strasbourg avait adopté une motion exigeant la fermeture de cette centrale, considérée par les antinucléaires comme dangereuse en raison de sa vétusté.




Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Commémoration du premier anniversaire du séisme de Yushu
BRIC : la conférence annuelle du mécanisme de coopération des banques et le forum de la finance ont eu lieu à Sanya
Bo'ao fait entendre la voix d'Asie au monde
Les occidentaux devraient en apprendre davantage sur la Chine
Le sommet du BRICS, un rendez-vous faisant époque (partie I)
La crise nucléaire au Japon et l'avenir de l'énergie nucléaire
La guerre en Libye est devenue une « patate chaude » pour l'Occident