Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 15.04.2011 09h13
L'Otan a besoin plus de précisions dans ses frappes en Libye (Rasmussen)

Le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen a estimé jeudi à Berlin que l'Otan avait suffisamment de moyens militaires pour ses opérations en Libye, mais a besoin plus de précisions dans ses frappes aériennes, parce que les forces de Kadhafi ont changé ses tactiques.

Lors d'une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'Otan à Berlin sur la situation en Libye, M. Rasmussen a dit que l'Otan maintiendrait un rythme opérationnel élevé contre les troupes fidèles au leader libyen Mouammar Kadhafi, dans la mise en oeuvre de la résolution 1973 de l'ONU qui autorise le recours à tous les nécessaires pour protéger les civils et l'instauration d'une zone d'éxclusion aérienne en Libye.

Selon le secrétaire général de l'Otan, l'alliance occidentale a des ressources nécessaires pour mener à bien leurs opérations militaires en Libye, mais la situation sur le terrain a changé.

"Les forces de Kadhafi cachent des armes lourdes dans les zones fortement peuplées. Pour éviter les pertes civiles, nous avons besoins des équipements plus sophistiqués et de plus de précisions dans nos frappes aériennes sur les cibles au sol", a souligné M. Rasmussen.

Les pays membres de l'Otan ont des divergences sur les opérations militaires en Libye. La France et la Grande-Bretagne appellent l'alliance à intensifier les frappes contre les troupes de Kadhafi, alors que l'Allemagne soutient une solution politique à la crise en Libye.

M. Rasmussen a réaffirmé à cette occasion que les actions militaires ne pouvaient pas résoudre la crise en Libye, estimant qu'elles devraient être accompagnées d'un processus politique à long terme.

"C'est au peuple libyen de décider de l'avenir de leur pays. L'Otan n'a pas l'intentioin de s'ingérer dans ce processus", a dit encore M. Rasmussen, réaffirmant que l'Otan insiste sur le départ de Kadhafi.





Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
BRIC : la conférence annuelle du mécanisme de coopération des banques et le forum de la finance ont eu lieu à Sanya
Le PM chinois s'entretient au téléphone avec le PM japonais sur les relations bilatérales et la situation depuis le séisme
Les occidentaux devraient en apprendre davantage sur la Chine
Le sommet du BRICS, un rendez-vous faisant époque (partie I)
La crise nucléaire au Japon et l'avenir de l'énergie nucléaire
La guerre en Libye est devenue une « patate chaude » pour l'Occident
Les chiffres des dépenses de sécurité publique de la Chine déformés par les médias étrangers