Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 07.04.2011 16h50
Des personnalités militaires et politiques israéliennes proposent un nouveau plan de paix avec les Palestiniens

Une quarantaine de personnalités politiques et militaires éminentes dont d'ex-chefs de l'armée et des agences de sécurité intérieures ont dévoilé mercredi une nouvelle initiative pour la paix au Moyen-Orient prévoyant des échanges de territoire et la partition de Jérusalem entre Israël et les Palestiniens.

L'ex-chef d'état-major des forces de défense israéliennes Amnon Lipkin-Shahak, les ex-responsables du Shin Bet Yaakov Perry et Amy Ayalon, ainsi que l'ex-directeur du Mossad Danny Yatom soutiennent ce plan, dérivé de l'initiative arabe pour la paix de 2002. Un groupe de personnalités politiques et intellectuelles influentes de centre-gauche ont également participé à l'élaboration de ce plan.

« Je sais que ce n'est pas le meilleur plan de paix possible, mais nous voulions faire quelque chose face à l'impasse dans laquelle se trouvent les négociations », a déclaré à Xinhua M. Lipkin-Shahak en exposant les grandes lignes de ce plan.

L'impasse actuelle dans laquelle se trouvent les pourparlers de paix israélo-arabes a motivé les auteurs à s'essayer à l' élaboration d'une initiative de paix pour une solution à deux États, a rapporté le site d'information Ynet.

« Nous savons aussi que ces idées ne sont pas nouvelles », reconnaît M. Lipkin-Shahak, tout en soulignant que « nous devons continuer de faire pression sur les dirigeants, ou rien ne changera jamais. La réalité dépend des gouvernements ».

Le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou et le président de l'Autorité nationale palestinienne Mahmoud Abbas ont tous deux reçu des copies de ce plan, mais n'y ont pas répondu jusqu'à présent, selon M. Lipkin-Shahak.

Ce plan propose la séparation de Jérusalem, qui a toujours été une pierre d'achoppement dans les discussions entre les deux parties, ainsi que des échanges de territoires controversés entre territoires israélien et palestinien, rejetés lors de plans de paix précédents. Aux termes de cet accord, les faubourgs juifs à Jérusalem resteraient soumis à la souveraineté israélienne tandis que les faubourgs arabes seraient intégrés à la nouvelle capitale palestinienne.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine augmente les prix de l'essence et du gas-oil à partir du jeudi
La surcharge de travail et le manque de personnel responsables de morts dans la police chinoise
Nicolas Sarkozy cherche à atténuer le rôle de la France dans la guerre contre la Libye
La Boîte de Pandore a été ouverte en Libye
Comment la Chine peut-elle améliorer l'image de son industrie?
Les pays occidentaux devraient rejeter leur idée de dominer le monde
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet