Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 24.03.2011 13h18
Libye : le rôle de la Ligue arabe critiqué (ANALYSE)

Face à une coalition multinationale tentant d'imposer une zone d'exclusion aérienne au-dessus de la Libye par des tirs de missiles et des bombardements, le rôle de la Ligue arabe commence à susciter des critiques de plus en plus vives.

Nombre d'analystes estiment que la LA a commis une erreur en consentant à une intervention militaire étrangère en Libye, une campagne sur laquelle pèsent les intérêts pétroliers des pays participants et qui risque d'affecter la stabilité dans la région.

L'aval de l'organisation arabe était nécessaire pour le déclenchement de l'intervention, pour qu'elle ne soit pas perçue comme une opération de l'Occident contre le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, ni comme une nouvelle guerre d'Irak, estime un spécialiste local.

Juste après le déclenchement de l'opération "Aube de l'Odyssée", le secrétaire général de la LA, Amr Moussa, a déclaré que les attaques allaient au-delà de la résolution du Conseil de sécurité sur l'établissement d'une zone d'exclusion aérienne au-dessus de la Libye.

Des sources de médias arabes ont affirmé que M. Moussa tentait de faire marche arrière, après avoir appris qu'il y avait des victimes civiles ainsi qu'une réaction négative forte à l'égard de l'intervention militaire occidentale dans un conflit intérieur.

"Nous assistons au même scénario qu'en Irak : les forces occidentales utilisent le mandat de la LA pour imposer une zone d'exclusion aérienne et commencent immédiatement à bombarder l'ensemble des infrastructures", a noté un diplomate africain, qui a requis l'anonymat, arguant qu'il n'était pas autorisé à s'exprimer sur ce sujet.

"L'objectif principal de ces pays vise le pétrole et la richesse de la Libye. Leurs actions vont créer des conflits entre les deux factions libyennes tout en les affaiblissant et les rendant très dépendantes de l'Occident", a-t-il ajouté.

La Ligue arabe tente de revenir en arrière sur sa position, mais l'erreur politique concernant la Libye est déjà commise, a affirmé Eli Foodai, de l'Institut Truman à Jérusalem.

La LA n'a pas évalué attentivement l'environnement stratégique à long terme de la région lorsqu'elle a accepté l'intervention occidentale, ont indiqué des observateurs arabes.

Abu Yousef, un chercheur à Ramallah, estime que l'Occident tente de provoquer un changement de régime plutôt qu'un processus démocratique.

Source: xinhua

Commentaire
honte a la ligue arabe!!larbins de l amerique!!et l intervention en palestine c est pour q...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine va recruter du personnel pour la recherche et le développement des avions gros porteurs
Le séisme au Japon aura un impact, mais limité, dans le commerce avec la Chine
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?
L'accident nucléaire est sans frontière
Que penser de l'accident nucléaire au Japon ?