Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 14.03.2011 08h47
Japon : craintes croissantes d'émissions radioactives dans les régions touchées par le séisme (synthèse)

Le gouvernement japonais a relevé le niveau de risque de la centrale nucléaire Fukushima n°1, en la classant au niveau 4 sur l'échelle internationale qui va de zéro à sept, ce qui indique des risques de radiation accrus au Japon.

Deux substances radioactives, le césium et l'iode radioactifs, ont été détectées près du réacteur n°1 de la centrale, où la radiation est passée à 882 microsieverts, alors que la limite légale autorisée est de 500, selon Tokyo Electric Power Co. (Tepco), opérateur et propriétaire des centrales de Fukushima.

Le gouvernement de la préfecture de Fukushima a indiqué dimanche que 19 personnes supplémentaires avaient été exposées à la radioactivité, en plus des trois cas d'irradiation enregistrés samedi.

Dans la préfecture d'Ibaraki voisine, un système de surveillance de la radioactivité a été mis en place et aucun relevé anormal n'a été enregistré jusqu'ici.

Dimanche matin, la Tepco a signalé que le système de refroidissement du réacteur n°3 de la centrale Fukushima n°1 était défaillant. Il s'agissait du 6e réacteur à perdre la capacité de refroidir le coeur du réacteur, après des défaillances similaires rencontrées sur les réacteurs n°1 et n°2 de la même centrale et les réacteurs n°1, n°2 et n°4 de la centrale voisine Fukushima n°2.

La pression a été relâchée avec succès hors du réacteur suite à l'injection d'eau fraîche, selon le dernier rapport de Sankei Shimbun.

Lors d'une conférence de presse d'urgence tenue dimanche, le secrétaire en chef du gouvernement Yukio Edano a indiqué que le niveau de radiation était rapidement monté à 1 204 microsieverts à la centrale.

M. Edano a également fait savoir qu'il restait encore 114 personnes dans un rayon de dix kilomètres autour du site Fukushima n°1 et 180.000 personnes dans un rayon de vingt kilomètres.

En ce qui concerne la centrale Fukushima n°2, tous les habitants ont été évacués de la zone dans un rayon de trois kilomètres et les autorités ont commencé à évacuer plus de 30.000 habitants dans un rayon de dix kilomètres, a-t-il ajouté.

Samedi, une explosion s'est produite à la centrale Fukushima n°1, détruisant le toit et les murs de la structure extérieure de l'édifice abritant le réacteur n°1.

Quatre personnes ont été blessées à la centrale nucléaire, mais les niveaux de radiation ont rapidement baissé après être brusquement grimpés après l'explosion.

Egalement samedi, l'agence météorologique du Japon a réévalué à la hausse la magnitude du tremblement de terre dévastateur, la faisant passer de 8,8 à 9,0, ce qui en fait l'un des séismes les plus puissants à avoir été enregistrés dans le monde.

La police a révélé que plus de 2 000 personnes étaient mortes.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : l'IPC en hausse de 4,9% en février
Wu Bangguo présente le rapport d'activité du Comité permanent de l'APN
Pourquoi la situation agitée au Moyen-Orient a-t-elle connu un développement si rapide?
On ne construira pas l'équité sociale avec des troubles
Priorité à la prospérité de la population
L'augmentation du budget de l'armée chinoise est irréprochable
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?