Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 11.03.2011 13h07
ONU: le Comité de sanction contre Al-Qaïda ajoute "l'Emir du Caucase" sur sa liste

Le Comité de sanction contre Al-Qaïda et les Talibans a annoncé jeudi avoir ajouté sur la liste consolidée des personnes visées par des sanctions pour être associées à Al-Qaïda, à Oussama ben Laden ou aux Taliban, le ressortissant russe, Doku Khamatovitch Umarov.

Selon le Comité, Doku Khamatovich Umarov a été ajouté à cette liste pour avoir « participé au financement, à la planification, à la facilitation, à la préparation et à la perpétration d'actes ou d'activités, de transfert ou de vente d'armes et de matériel, et de soutien aux agissements du Groupe du Jihad islamique, du Mouvement islamique d'Ouzbékistan et du Bataillon de sabotage et de reconnaissance Riyadus-Salikhin des martyrs tchétchènes ».

Toujours selon le Comité, Doku Khamatovich Umarov fut, à partir de mars 2005, le chef de la République tchétchène d'Itchkérie, une formation tchétchène opérant en exil ou en clandestinité, avant de s'autoproclamer, en 2007, Emir de l'Émirat islamique du Caucase.

Parmi les faits qui lui sont reprochés par l'ONU, « plusieurs attaques terroristes majeures », incluant « l'enlèvement en 2002 d'employés du Bureau du Procureur général de la République de Tchétchénie, des attentats contre le bâtiment des services de sécurité fédéraux russes et des trains de voyageurs en Ingouchie en 2003, la prise d'otages dans l'école publique de Beslan en 2004 et l'attentat contre le métro de Moscou en mars 2010 », qui a fait 39 morts et 102 blessés.

Selon la presse, Doku Khamatovich Umarov a également revendiqué l'attentat du 24 janvier 2011, à l'aéroport international de Domodedovo de Moscou, qui a fait 35 morts et plus de 150 blessés.

Le Comité de sanction du Conseil de sécurité de l'ONU a été créé par la résolution 1267 adoptée en 1999, puis modifié et renforcé par des résolutions ultérieures, afin que les sanctions s'appliquent aussi aux personnes et entités associées à Al-Qaïda, à Oussama ben Laden ou aux Taliban, où qu'elles se trouvent dans le monde.

Ces résolutions ont toutes été adoptées en vertu du Chapitre VII de la Charte de l'ONU sur les menaces à la paix et la stabilité. Elles exigent de tous les États qu'ils prennent des mesures précises – gel des avoirs, interdiction de voyager et embargo sur les armes - à l'encontre de toute personne ou entité associée à Al-Qaïda, à Oussama ben Laden ou aux Taliban, et que le Comité inscrirait sur sa liste consolidée, à l'instar de Doku Khamatovich Umarov.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Alerte au tsunami suite à un séisme au Japon, mais la Chine est en sécurité
Chine : rassemblement pour la Journée mondiale de la femme
Priorité à la prospérité de la population
L'augmentation du budget de l'armée chinoise est irréprochable
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...