Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 10.03.2011 08h59
Liban : Saad Hariri dénonce les politiques et l'arsenal du Hezbollah

Le Premier ministre sortant libanais Saad Hariri a accusé mardi le Hezbollah, le groupe armé chiite, de chercher à "militariser" la communauté chiite, tout en dénonçant une nouvelle fois l'arsenal du groupe.

M. Hariri a également critiqué la campagne menée par le Hezbollah contre le Tribunal spécial pour le Liban (TSL), parrainé par les Nations Unies, qui est chargé de faire la lumière sur l'assassinat de son père, ancien Premier ministre libanais Rafik Hariri, en 2005.

"Notre campagne ne prend pas pour cible la communauté chiite, ni son rôle ni sa position", a déclaré M. Hariri à des délégations qui lui ont rendu visite. "Elle cible toutes les parties et organisations libanaises et non-libanaises qui utilisent les armes comme moyen de chantage et de marchandage".

"Nous croyons que la communauté chiite est le premier perdant de la suprématie d'armes, et que les actuelles tentatives de militariser cette communauté clé au Liban est nuisible pour elle et pour son rôle dans le système démocratique libanais", a déclaré M. Hariri.

Ces remarques interviennent au moment où le parti de M. Hariri, le Courant du Futur, et ses alliés de l'alliance du 14 Mars mobilisent leurs partisans en vue d'une participation importante au rassemblement prévu dimanche prochain dans le centre-ville de Beyrouth, pour célébrer le 6e anniversaire de la "Révolution du Cèdre".

Le rassemblement de dimanche prochain est considéré comme une manifestation de force, du fait de la tension politique entre l'alliance du 14 Mars et l'alliance du 8 Mars dirigée par le Hezbollah.

Visé par le TSL qui pourrait le mettre en cause dans l'assassinat de Rafik Harir, le Hezbollah a lancé une campagne visant à mettre en doute la crédibilité du TSL tout en appelant les Libanais à le boycotter.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : rassemblement pour la Journée mondiale de la femme
Des dirigeants chinois appellent à se préparer à surmonter des difficultés et des risques
Priorité à la prospérité de la population
L'augmentation du budget de l'armée chinoise est irréprochable
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...