Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 10.03.2011 08h56
Le Costa Rica et le Nicaragua revendiquent tous deux la victoire après le jugement de la CIJ sur leur différend frontalier

Le Costa Rica et le Nicaragua ont chacun revendiqué la victoire, suite au jugement rendu mardi par la Cour internationale de Justice (CIJ) sur un différend frontalier, qui avait entraîné un conflit armé entre ces deux pays d'Amérique centrale.

La CIJ, basée à la Haye, a rendu mardi un jugement autorisant les agents costariciens chargés de la protection de l'environnement à entrer dans la zone disputée pour y constater les dégâts environnementaux, tandis que les ouvriers nicaraguayens ont la permission de poursuivre leurs travaux de dragage, cause du conflit entre les deux pays voisins, en octobre dernier.

La CIJ a également ordonné aux deux pays de retirer leur personnel militaire et civil des îles Calero, dont les deux Etats se disputent la souveraineté.

La CIJ souhaite que son jugement de mardi permettre de faire retomber la tension entre les deux pays voisins jusqu'à ce que des investigations plus approfondies soient menées et qu'un jugement définitif soit rendu.

Le président du Costa Rica, Laura Chinchilla, a considéré le jugement de la CIJ comme étant une "victoire éclatante et juste" pour son pays. Côté Nicaraguaiens, le gouvernement a salué le nouveau refus de la CIJ d'accéder à une requête du Costa Rica, qui demandait l'arrêt de tous les travaux menés par le Nicaragua dans la région disputée.

Par ailleurs, la CIJ a appelé les deux pays à la retenue et à éviter d'envenimer les relations déjà tendues entre eux.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : rassemblement pour la Journée mondiale de la femme
Des dirigeants chinois appellent à se préparer à surmonter des difficultés et des risques
Priorité à la prospérité de la population
L'augmentation du budget de l'armée chinoise est irréprochable
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...