Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.03.2011 13h13
Le procès de Chirac ajourné en juin

Le tribunal correctionnel de Paris a décidé mardi de reporter au 20 juin les deux volets du procès de l'ancien président français Jacques Chirac dans les affaires des emplois présumés fictifs à la Marie de Paris.

Le tribunal a accepté une demande de renvoi de la défense d'un co-prévenu de M. Chirac pour attendre la décision définitive de la Cour de cassation sur la recevabilité d'une "question prioritaire de constitutionnalité (QPC)", et a proposé de renvoyer le procès aux alentours du 20 juin, la date où une audiance visant à arrêter de nouvelles dates pour le procès sera tenue.

L'ancien chef de l'Etat français a retrouvé le statut de justiciable ordinaire à partir de juin 2007. Il était visé désormais par deux dossiers liés aux emplois de complaisance présumés payés par le cabinet du maire de Paris, fauteuil qu'il avait occupé entre 1977 et 1995.

Les deux dossiers ont été tout à bord respectivement examinés par les établissements judiciaires à Paris et à Nanterre.

Le dossier à Paris concerne 21 emplois présumés de complaisance, rétribués sur fonds publics alors que M. Chirac était maire de Paris.

A part de M. Chirac, ce procès implique également neuf autres prévenus.

Le dossier à Nanterre concerne sept emplois présumés fictifs à la mairie de Paris confiés à des permanents du RPR, parti politique dont M. Chirac est le fondateur. L'ancien président constitue le seul prévenu dans ce volet de procès.

Suite à la demande de l'avocat de M. Chirac, la Cour de cassation de France, compte tenue de la similarité des faits que les deux procéduires traitaient, a accepté en décembre dernier la jonction de ces deux dossiers judiciaires en un seul dont le procès se tient à partir du 7 mars à Paris.

M. Chirac clame jusqu'ici son innoncence et se dit prêt à comparaître en jugement en tant que justiciable ordinaire "comme les autres".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des dirigeants chinois appellent à se préparer à surmonter des difficultés et des risques
Hu Jintao appelle au maintien de la stabilité et à la réalisation de la réforme au Tibet
Priorité à la prospérité de la population
L'augmentation du budget de l'armée chinoise est irréprochable
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...