Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 07.03.2011 16h42
Jacques Chirac au tribunal aujourd'hui

Le procès de Jacques Chirac dans l'affaire des emplois fictifs débutera ce lundi. Il encourt dix ans de prison, 150 000 euros d'amende, cinq ans de radiation des listes électorales et dix ans d'inéligibilité. Chirac pourrait ainsi être le premier ex-président à comparaitre devant un tribunal.

Les principaux chefs de mise en examen de Jacques Chirac, aujourd'hui âgé de 78 ans, concernent la création d'emplois fictifs durant son mandat comme maire de Paris. L'argent aurait servi à financer son parti, le RPR.

Chirac a admis que certains membres du RPR qui ne travaillaient pas pour la municipalité de Paris avaient touché des salaires, mais dément en avoir eu connaissance à l'époque. Neuf autres accusés devraient comparaitre au procès.

De 1995 à 2007, Jacques Chirac avait profité de son immunité en tant que président en exercice. Cependant, le parquet a désormais le droit de lancer des enquêtes à son encontre. En 2010, l'UMP et Jacques Chirac avaient rendu 2,2 millions d'euros à la mairie de Paris, mais les enquêtes ne s'étaient pas pour autant arrêtées.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Hu Jintao appelle au maintien de la stabilité et à la réalisation de la réforme au Tibet
La Chine dévoile son plan de développement quinquennal lors de la session annuelle de l'APN
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence