Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 07.03.2011 13h12
Manifestation massive contre le rôle des Etats-Unis en Afghanistan

Des centaines d'Afghans se sont rassemblés dimanche pour une manifestation massive dans le centre-ville de Kaboul, demandant une fin du rôle des Etats-Unis en Afghanistan.

Brandissant des bannières sur lesquelles on peut lire "Les bases militaires permanentes des Etats-Unis signifient l'esclavage permanent du peuple afghan", "L'occupation égale la tuerie plus la destruction", les manifestants ont hurlé des slogans comme "Mort aux Etats-Unis" et "A bas les Etats-Unis", lorsqu'ils marchaient dans les rues du centre-ville.

"L'implication du gouvernement américain en Afghanistan n'a pas amélioré les conditions dans le pays, elle n'a que renforcé la corruption, la pauvreté, les assassinats, la culture d'opium et le trafic," ont indiqué les organisateurs.

Hangama, un des organisateurs, a déclaré à Xinhua : "Notre objectif est de condamner la mort des civils causée par les troupes américaines ici en Aghanistan et nous ne voulons pas la présence américaine dans notre pays."

Les manifestants ont appelé à la fin du rôle américain en Afghanistan et condamné vivement l'intention américaine de créer une base militaire permanente dans le pays.

"Nous allons dire à notre peuple de ne pas permettre aux Etats-Unis d'occuper notre pays, de ne pas permettre au gouvernement Karzaï de signer cet accord" sur la base militaire, a indiqué M. Hangama.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine dévoile son plan de développement quinquennal lors de la session annuelle de l'APN
Arrivée à Beijing de la première délégation de la CCPPC
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence