Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 01.03.2011 08h34
Liban: le camp Hariri refuse de participer au nouveau gouvernement

Le camp de Saad Hariri soutenu par l'Occident a annoncé dimanche son refus de participer au prochain gouvernement qui sera dirigé par le Premier ministre désigné Najib Mikati, soutenu par le Hezbollah chiite libanais.

"Nous annonçons notre refus de participer à ce gouvernement, parce que nous refusons de légitimer le coup d'Etat de l'opposition", a déclare l'ex-Premier ministre Faoud Sinora dans un communiqué publié au terme d'une réunion des députés du camp Hariri.

Le mouvement armé chiite Hezbollah, soutenu par l'Iran et la Syrie, a fait tomber le gouvernement Hariri le 12 janvier à cause du Tribunal spécial pour le Liban (TSL) chargé de juger les responsables de l'assassinat de l'ex-Premier ministre, Rafic Hariri, père de Saad.

M. Siniora a annoncé par ailleurs le lancement d'une opposition démocratique et pacifique pour défendre la république et protéger la constitution.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Evacuation de Chinois de Libye : le Premier ministre chinois adresse des messages de reconnaissance à la Grèce et à Malte
Chine : les personnes de plus de 80 ans toucheront une allocation
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence