Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 28.02.2011 17h35
Les crises en Afrique du Nord et au Moyen-Orient ont besoin d'une réponse internationale coordonnée et globale (Mme Ashton)

Les crises en Afrique du Nord et au Moyen-Orient "ont besoin d'une réponse internationale coordonnée et globale, l'Union européenne (UE) ne peut agir de manière isolée", a estimé dimanche Mme Catherine Ashton, la Haute Représentante de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité ainsi que vice-présidente de la Commission européenne.

Elle a déclaré que la communauté internationale "sera plus forte et efficace, si on travaille ensemble".

Selon un communiqué rendu public par la Commission européenne, Mme Ashton discutera de la Libye avec des partenaires internationaux lors de la 16ème session du Conseil des droits humains des Nations Unies lundi à Genève, en Suisse.

Durant son séjour à Genève, Mme Ashton rencontrera la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton, le ministre russe des Affaires étrangères Serguei Lavrov, le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu et le ministre australien des Affaires étrangères Kevin Rudd pour les dossiers de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient, en particulier les prochaines mesures à prendre suite à la résolution adoptée samedi dernier par le Conseil de sécurité des Nations Unies sur la Libye.

Mme Ashton discutera également de la situation régionale avec le ministre iranien des Affaires étrangères Ali Akbar Salehi, et ce après ses entretiens avec la partie iranienne à Istanbul en Turquie en tant que chef des négociateurs de l'E3+3 (Etats-Unis, Russie, Chine, Allemagne, France et Royaume Uni).

Toujours selon le communiqué de la Commission européenne, Mme Ashton rencontrera aussi les représentants du président élu ivoirien Alassane Outtara pour la dégradation de la situation dans ce pays ouest-africain.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Evacuation de Chinois de Libye : le Premier ministre chinois adresse des messages de reconnaissance à la Grèce et à Malte
Chine : les personnes de plus de 80 ans toucheront une allocation
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence