Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 25.02.2011 09h11
La Russie achève la première phase d'évacuation de ses ressortissants en Libye

Le ministère russe des Situations d'urgence a annoncé mercredi l'achèvement de la première phase d'évacuation en avions charter des ressortissants russes de Libye, ajoutant qu'il préparait la première phase d'évacuation par bateau vers la Turquie.

« L'évacuation par avion des Russes et autres ressortissants a été achevée. Le quatrième avion, un Yak-42, a décollé à 17h20 heure de Moscou d'un aéroport international à Tripoli », a déclaré un porte-parole du ministère cité par les médias locaux.

Le porte-parole a déclaré qu'un total de 384 personnes avaient été évacuées par quatre avions charter depuis la capitale libyenne de Tripoli.

La Russie doit évacuer au total quelque 563 Russes de Libye. Plus tôt dans la journée, deux avions II-76 partis de Libye avec 118 Russes à bord ont atterri à l'aéroport de Domodedovo à Moscou et un troisième avion, de modèle II-62, doit arriver plus tard dans la journée.

Selon le ministère des Situations d'urgence, la Russie offrira également son aide pour évacuer quelques 700 citoyens de Serbie et de Turquie travaillant en Libye sous contrat pour les chemins de fer russes.

Le ministère a dépêché un navire de transport de passagers vers la Libye. Une fois les russes et ressortissants d'autres pays à bord, le navire se rendra vers la ville turque d'Istanbul.

Les violences ont marqué ces derniers jours une escalade en Libye alors que des milliers de manifestants opposés au gouvernement sont descendus dans les rues de Tripoli.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'«Année de la Jeunesse » Chine-UE s'est inaugurée à Beijing
Hu Jintao et Wen Jiabao ordonnent aux autorités concernées de faire tout leur possible pour assurer la sécurité des Chinois en Libye
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence