Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 25.02.2011 08h50
Les troubles au Moyen-Orient pourraient affecter la Russie (Medvedev)

Le président russe Dmitri Medvedev a mis en garde contre le danger que les fanatiques ne s'emparent du pouvoir dans le monde arabe et que cela n'affecte directement la situation en Russie pour de longues décennies, ont rapporté mardi des médias locaux.

"La situation au Moyen-Orient et dans le monde arabe a été extrêmement difficile, d'énormes difficultés sont imminentes. Certains grands pays densément peuplés peuvent se briser en petits morceaux", a indiqué M. Medvedev lors d'une réunion à Vladikavkaz, la capitale d'Ossétie du Nord.

"Il est possible que les fanatiques viennent au pouvoir (dans ces pays), ce qui équivaudra à des décennies d'incendies et une plus grande propagation de l'extrémisme. Regardons la vérité", a déclaré M. Medvedev.

Il a ajouté que les événements au Moyen-Orient auraient une incidence directe sur la situation en Russie pour les décennies à venir.

"Ne nous trompons pas nous-mêmes et nos citoyens - c'est un gros problème compliqué, nous devrons y faire face pendant un temps très long", a déclaré M. Medvedev.

Ces derniers jours, des manifestants ont affronté la police à Bahreïn, au Yémen et en Libye depuis la démission du président égyptien Hosni Moubarak.

Plus tôt dans la journée, des informations locales ont indiqué que la Russie était prête à évacuer 563 de ses ressortissants de la Libye, en proie à des troubles, et que quatre avions attendaient l'ordre pour décoller.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'«Année de la Jeunesse » Chine-UE s'est inaugurée à Beijing
Hu Jintao et Wen Jiabao ordonnent aux autorités concernées de faire tout leur possible pour assurer la sécurité des Chinois en Libye
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence