Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 23.02.2011 13h15
Le président russe promet de noyer les terroristes dans leur sang

Le président russe Dmitri Medvedev a promis de noyer dans leur propre sang ceux qui "veulent des effusions de sang", ont rapporté mardi les médias locaux.

Lors d'une réunion avec le Comité national anti-terroriste à Vladikavkaz, capitale d'Ossétie du Nord, M. Medvedev a déclaré que le terrorisme et l'extrémisme dans le Caucase du Nord ne peuvent être résolus qu'au travers du développement social de la région, de la création d'emplois et de l'éducation.

"Ceux qui veulent changer doivent avoir l'occasion de le faire. Ceux qui veulent des effusions de sang se noieront dans le sang", a souligné M. Medvedev, cité par les médias locaux.

Par ailleurs, il n'a pas exclu la possibilité que des forces étrangères soient derrière les activités terroristes en Russie.

"Je ne vais dénoncer aucun pays, mais un certain nombre d'Etats ont des liens avec le terrorisme", a déclaré le président.

M. Medvedev a également demandé aux chefs des autorités locales d'inspecter personnellement la situation sécuritaire dans leur région.

"Tous les chefs doivent visiter régulièrement en personne les équipements (de transport) pour montrer que tous les responsables (de la sécurité) ont le contrôle", a déclaré M. Medvedev.

Il a appelé les autorités régionales à travailler de manière proactive pour lutter contre le terrorisme. "On ne peut pas placer un policier près de chaque bâtiment", a expliqué le président.

La violence est fréquente dans les républiques du Caucase du Nord. Les tensions liées aux activités terroristes dans la région caucasienne menacent la stabilité de ces républiques russes.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine va renforcer la prévention des maladies infectieuses durant le printemps et l'été
Ajustage et essai du secteur de Shanghai de la ligne ferroviaire Beijing-Shanghai pour trains à grande vitesse
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence
Les microblogs sont un moyen, pas une fin en soi