Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 23.02.2011 13h09
Rupture des relations diplomatiques entre le Sénégal et l'Iran

Le gouvernement sénégalais a annoncé dans la nuit de mardi à mercredi sa décision de rompre ses relations avec l'Iran qu'il accusait de vouloir fournir des armes aux éléments séparatistes de la Casamance (sud).

Le ministère sénégalais des Affaires étrangères a déclaré dans un communiqué lu sur la télévision d'Etat que des armes fournies par l'Iran aux éléments séparatistes de la région de Casamance ont entraîné des morts dans l'armée sénégalaise.

C'est le 27 octobre 2010 qu'une cargaison d'armes de guerre en transit au Nigéria a été découverte. Les démarches entreprises par Téhéran après cette découverte pour dissiper les "malentendus" entre Dakar et Téhéran n'ont pas réussi à convaincre les autorités sénégalaises, rappelle-t-on.

De son côté, Dakar supposait que ces armes étaient destinées au Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC), en rébellion contre le pouvoir de Dakar depuis 1982.

"Si de telles armes tombaient entre les mains du MFDC, on ne peut s'imaginer les dégâts que cela provoquerait pour l'armée sénégalaise", a martelé un officier sénégalais sous couvert d'anonymat.

Le Sénégal a rappelé son ambassadeur en Iran pour consultation, le 14 décembre dernier, au lendemain d'une visite au Sénégal du ministre iranien des Affaires étrangères, lequel, selon Dakar, n'a pas pu donner des explications satisfaisantes sur cette affaire.

Malgré la signature de plusieurs accords de paix entre ce mouvement rebelle et le gouvernement sénégalais, des escarmouches ont souvent eu lieu dans la région casamançaise, causant des pertes humaines. Le dernier bilan officiel faisait d'état de neuf morts dans les rangs des forces armées sénégalaises en janvier dernier.

Source: xinhua

Commentaire
L"Iran devient de plus en plus bizar.Quels intérêts allait tirer l"Iran dans le ...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'«Année de la Jeunesse » Chine-UE s'est inaugurée à Beijing
Hu Jintao et Wen Jiabao ordonnent aux autorités concernées de faire tout leur possible pour assurer la sécurité des Chinois en Libye
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence